René LALIQUE (1860-1945) suprêmement élégant (France)

v2v6v1v2vv1V1VV4VV8V1VVVVVV2VVVv4V1VV1VV1VV13VV8V1VVVVV2V3V2V1V2V1VVV3V1VVV1VVV1VV2V5V4V8V7V6V1V5VV5VV2v2V1V4V4V5VVV1V1V2vV3VVV réné lalique V rené Lalique V rené Lalique.jpg 1V14 V2 V3 V4 V5 V6 V7 V8 V9 V10 V11 Gold, glass, enamel; 1904-1905 V13V3v V1 V2 V3V9V8V7V6V4V2V1VV11 V4 V5 V7 V8 V9 V10 V11 V12 V13 V14 V15 V16 V V1 V2 V3 V4 V6 V7 V8 V9 V11

René LALIQUE (1860-1945) a régné dans la création de bijoux comme Emile Gallé, dans la verrerie.

Il a réellement créé un art. Perles, diamants et pierres, émails et or étaient des éléments dont il jouait, il les choisissait non pour leur valeur vénale, mais pour leur charme ou leur éclat. Il les orchestrait en féeries somptueuses et subtiles. Les visiteurs du Salon de 1901 admirèrent avec surprise des grands serpents en cristal produit par l’artiste et peu à peu Lalique devenait un verrier artiste.

Né à Ay en Champagne, il commença une première vie dans le métier de l’orfèvrerie et de la bijouterie d’art. Puis en 1907, il se lança dans l’art verrier avec la création de flacons de verre moulé industriellement pour le parfumeur Coty.

L’acquisition d’une verrerie près de Paris, à Combs la Ville en 1909, puis la construction en Alsace à Wingen sur Moder en 1921, lui permit de mettre en application ses recherches en toute indépendance. Il sera au sommet de sa carrière en 1925 dans le domaine verrier, lors de l’Exposition internationale des Arts décoratifs de Paris. René Lalique a marqué profondément le Style Art Déco par l’élégance soigné de ses productions. Elles sont toujours en vogue actuellement et recherchées par les collectionneurs et amateurs de beaux objets.

A l’exception des lustres et des lanternes, les productions du maître verrier sont signées. Les bijoux en verre, qu’ils soient fabriqués avant ou après 1914 sont toujours signés « Lalique ». Avant 1914, elles sont signées indifféremment « Lalique » , « R. Lalique » lorsqu’elle a fait l’objet d’une réédition après 1919. A partir de 1919, l’initiale « R » commence à être inscrite sur les nouveaux modèles. Les productions entre 1919 et 1945 sont signées « R. Lalique ». Toutefois pendant une brève période jusque 1927, la signature R. Lalique pouvait être suivi d’un numéro de référence. VDA (Verrerie d’Alsace) est utilisé entre 1921 et 1923. Après 1945, « R » disparaît et la signature devient « Lalique France ». A partir de 1950, le cristal est utilisé systématiquement et la signature « Lalique » ou « Lalique France », parfois suivi d’un numéro pour les pièces à tirage limité. Les signatures peuvent être suivi d’un « R » pour copyright.

MUSÉE LALIQUE Rue du Hochberg – 67290 Wingen-sur-Moder Tél. 03 88 89 08 14 ou 03 88 89 96 89 (accueil du musée) Rappel : les animaux ne sont pas admis dans le musée. https://www.facebook.com/pages/Mus%C3%A9e-lalique/370756536959?ref=ts&fref=ts http://www.musee-lalique.com/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s