Livio SEGUSO Designer réalise des pièces d’une pureté absolue (Italie)

V V1 V2V V3 V4 V5 V6 V7 V8 V9 V11 V12

Livio Seguso naît dans un milieu qui le prédestine au travail du verre : son père est maître verrier et ses oncles tiennent une fabrique à Murano. En 1942, il entre à l’École Abate Zanetti de Murano, où il suit les cours de dessin du peintre Vittorio Zecchin.

Irrésistiblement attiré par le verre, il débute en 1944 sa carrière comme apprenti dans la société tenue par ses oncles, continuant à suivre parallèlement des cours du soir de dessin. Après la faillite de l’entreprise familiale, il rejoint en 1950 son oncle Alfredo Barbini qui vient d’ouvrir la Vetreria Artistica Alfredo Barbini. D’abord assistant, il y continue son apprentissage avant d’obtenir à son tour le titre de maestro. Dès 1959, il travaille comme maître verrier chez Salviati & C., en étroite collaboration avec son directeur artistique, le peintre Luciano Gaspari (1913). Durant dix ans, il y réalise des pièces innovantes, abandonnant peu à peu les techniques traditionnelles vénitiennes.

En 1969, Livio Seguso ouvre sa propre fabrique à Murano, baptisée Seguso Arte Vetro, où il s’adonne à la sculpture du verre. À l’aspect décoratif excessif de la production commerciale vénitienne, il oppose son approche conceptuelle et sa recherche de pureté absolue. Il crée ainsi notamment dans les années 1980 des œuvres circulaires ou hélicoïdales aux formes nettes, qui privilégient le verre transparent et incolore. Il marie également d’autres matériaux au verre, comme l’acier, puis le marbre dès la fin des années 1990, donnant des formes très géométriques à certaines de ses créations. À la vente de son atelier en 1990, Livio Seguso ouvre une autre manufacture et poursuit ses expérimentations. Maestro reconnu et apprécié pour ses compétences et sa conception atypique du travail du verre, Livio Seguso est aujourd’hui encore en activité.

Plusieurs expositions ont été consacrées à l’artiste, dont une en 1980 (Musée d’art moderne Ca’ Pesaro de Venise), et deux en 2007 (Musée national d’histoire de Taïpeï et Casa dei Carraresi de Trévise). Ses œuvres sont en outre présentes dans les collections de nombreux musées, aussi bien en Italie, qu’en Belgique, en Allemagne ou aux États-Unis d’Amérique.

En 2002, Livio Seguso a inauguré à Murano une école du verre, structure inédite sur l’île, destinée à la formation des générations futures de verriers.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s