Archives mensuelles : décembre 2017

Calendrier 2018 du Marché aux Puces de METZ (France)

20180210_10090820180210_104944.jpg

Le Marché aux Puces de Metz est situé au Parc des Expositions de Metz Métropole rue de la Grange aux bois. Il est organisé les samedis de 7 h à 12 h (entrées et parking gratuits).

De 90 exposants à l’origine, le Marchés aux Puces est passé à plus de 300. Ils viennent en majorité du Grand Est mais aussi de la région parisienne et lyonnaise, du nord de la France, du Centre et occasionnellement du Sud ou de Bretagne.

Deuxième marché régulier après St Ouen, il est devenu un lieu incontournable pour qui aime les objets anciens.

Marchés aux puces (samedi de 7 h à 12 h) – entrée gratuite – Calendrier 2018 : 06.01.18 / 27.01.18 / 10.02.18 / 24.02.18 / 10.03.18 / 21.04.18 / 12.05.18 / 09.06.18 / 23.06.18 / 07.07.18 / 15.09.18 / 20.10.18 / 08.12.18

Foires à la brocante ( le dimanche de 7 h à 17 h) – entrée payante 5 € gratuite pour les moins de 12 ans – Calendrier 2018 : 
25.03.18 : Puces de « Printemps »
26.08.18 : Puces « Vintage »
18.11.18 : Marché aux Puces de « Noël de Joie »

(dates communiquées sous réserve de modification)

http://www.lespucesdemetz.fr

Infos : 03 87 55 66 00 – 03 87 55 66 09

Publicités

Vitrail de François-Emile DECORCHEMONT réalisé en 1934 (France)

v2

François-Émile DECORCHEMONT (1880-1971), vitrail représentant la Vierge en majesté et deux anges cintré traité dans le goût Nabi. Exécuté de parties en pâte de verre aux coloris différents et à la surface travaillée en relief, parfois à l’évocation du sujet, parfois présentant un décor de motifs géométriques. Encadrement de métal noirci, joints ciment. Signé du cachet grand formant F. DECORCHEMONT et daté 1934 en bas à gauche. Hauteur : 125 cm. Largeur : 175 cm. Estimé : 14 000 €.

Cet artiste fit évoluer dans les premières années du XXe siècle la technique de la pâte de verre fine puis épaisse et diaphane. Il s’imposa alors comme maître verrier. Il inventa une matière nouvelle, la pâte de cristal. Chrétien fervent, c’est en fréquentant l’église de son village, dotée de superbes vitraux de la Renaissance, que lui vint l’idée d’appliquer sa technique à l’art du vitrail dans les années 1930. Après la guerre, il se consacra plus particulièrement aux vitraux notamment dans sa région. Personnage très discret et peu communiquant il gardait secrètes ses découvertes et ses techniques. Peintre, céramiste, verrier, il créait l’ensemble de ses œuvres, le dessin, le moule, la finition. Son œuvre se caractérise par un dessin épuré, aux lignes simples et par l’éclat, la transparence et la luminosité des couleurs.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/01/25/francois-emile-decorchemont-1880-1971-des-creations-de-pates-de-verre-exceptionnelles/

Vase de Pierre D’AVESN en verre fumé, moulé pressé style Art Déco (France)

v1v4

Pierre D’Avesn (1901-1990), vase boule en verre fumé, moulé et pressé à décor de vagues. Signé sous la base. Hauteur :25cm. Diamètre : 10cm. Estimation : 200 €.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/02/09/pierre-davesn-1901-1990-le-verrier-de-lepoque-art-deco/

Vase à décor de lions et lys d’Emile GALLE (France)

Émile GALLE (1846-1904) vase-gourde aux lions héraldiques et fleur de lys » réalisé entre 1871 et 1878 en cristal à décor émaillé de trois lions passants sur une face, et d’une fleur de lys stylisée sur l’autre. Signé en creux « Émile Gallé Nancy ».  Hauteur : 35 cm. Estimation : 30 000 €.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/01/20/emile-galle-1846-1904-le-maitre-verrier-de-l-art-nouveau-france/

Vase soliflore de Paul NICOLAS produit vers 1920 à décor de chardons (France)

v1

Paul NICOLAS (1875-1952) signé D’ARGENTAL, vase soliflore en verre doubl‚e … d‚écor dé‚gagé‚ … à l’acide de fleurs de chardons mauve sur fond opaque jaune. Signé‚. Hauteur : 26 cm. Estimation : 600 €.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/01/16/paul-nicolas-1875-1952-ou-dargental-verrier-lorrain-un-de-mes-preferes/

Pendule demi-lune de René LALIQUE produite en 1924 (France)

v8

René LALIQUE (1860-1945), pendule demi-lune modèle  « Aux moineaux » en verre moulé‚-pressé‚. Hauteur : 15,5 cm. Largueur : 22 cm. Profondeur : 10 cm. Estimation : 2500 €.

René LALIQUE (1860-1945) a régné dans la création de bijoux comme Emile Gallé, dans la verrerie. Il a réellement créé un art. Perles, diamants et pierres, émails et or étaient des éléments dont il jouait, il les choisissait non pour leur valeur vénale, mais pour leur charme ou leur éclat. Il les orchestrait en féeries somptueuses et subtiles. Les visiteurs du Salon de 1901 admirèrent avec surprise des grands serpents en cristal produit par l’artiste et peu à peu Lalique devenait un verrier artiste.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/02/10/rene-lalique-1860-1945-supremement-elegant/

Paire de vases de la verrerie de LEUNE hauts de 40 cm estimée 300 € (France)

v7

Verrerie de LEUNE (1861-1930), paire de vases à long col en verre à décor émaillé d’un paysage lacustre. Signés. Hauteur : 40 cm.

La première trace de la verrerie Leune, nous l’avons dans un document de la préfecture de police de la Seine Saint Denis. Ce document nous indique que son installation a eu lieu le 15 février 1861 à Epinay sur Seine. Entre 1904 et 1914, les établissements Leune produisent des bibelots et vases à décor de paysages idylliques et romantiques, ainsi que des oiseaux et fleurs, peint à l’émail fixé à chaud.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/03/09/verrerie-de-leune-1861-1930-specialiste-de-lemail-fixe-a-chaud-france/

Vase haut de 54 cm de Charles SCHNEIDER à décor de cardamines estimé 2 500 € (France)

v3

Charles SCHNEIDER (1881-1953), LE VERRE Français, vase de forme cylindrique à renflement reposant sur un piédouche rond en verre multicouche violet gravé à l’acide de cardamines. Verre poudré orange, tacheté de jaune et doublé de verre poudré rouge, dégradé violet vers le bas. Signé. Hauteur : 54 cm.

Ces originalités font qu’aujourd’hui, les objets de Schneider sont recherchées par les collectionneurs un peu en France, beaucoup en Allemagne, au Japon ou aux Etats-Unis: même si les cotes n’atteignent pas (encore) celles de Gallé ou Lalique pour les pièces rares, les plus beaux modèles dépassent déjà les 15 000 € aux enchères. Et devraient continuer à progresser. En particulier les coupes, emblèmes de la maison, déclinées en diverses formes élégantes, les plus célèbres étant les coupes à pied noir ou jambe vénitienne ainsi que les toutes petites coupes bijoux démontrant la virtuosité des verriers, avec pour la plupart des pièces uniques, un contraste de couleurs franches où le tango (orange) domine.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/01/24/charles-schneider-1881-1953-un-maitre-verrier-apprecie-outre-atlantique/

Vase en verre émaillé d’Adrien MAZOYER époque Art Déco haut de 36 cm estimé 200 € (France)

v6

Adrien MAZOYER (1887-1950), vase en verre émaillé de forme balustre polychrome à décor de fleur orangées. Signé. Hauteur : 36 cm.

Peu d’informations sur Mazoyer jusqu’en août 2015 suite au contact que nous avons eu avec le petit-fils du Maître Verrier : Alain Mazoyer. Après de nombreux échanges et témoignages nous pouvons apporter des faits nouveaux sur cet artiste et rétablir des erreurs commises depuis près de 70 années, par des professeurs d’Histoire de l’Art, des collectionneurs, des experts, des commissaires-priseurs …

Le site révèle tout d’abord le vrai prénom de Mazoyer : Adrien et non Albert. Puis sa date de naissance : 1887 et des détails de son histoire qui nous a été confirmé par Alain Mazoyer.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/03/28/adrien-mazoyer-verrier-meconnu-de-lart-deco-1887-1950-france/

Vase VERLYS à décor de fleurs stylisées haut de 13 cm estimé 80 € (France)

v4 v5

VERLYS (Verrerie des Andelys 1925-1946), vase en verre fumé à décor de fleurs sous forme de cabochons et large encolure. Hauteur : 13,5 cm. Diamètre : 13,5 cm.

La marque Verlys trouva ses lettres de noblesse dans de grandes expositions aux côtés de verreries de chez Lalique – Etling – Sabino … et ne tarda pas à attirer de grands verriers. La signature de ces pièces était gravée soit dans la poche, soit sur le noyau du moule. La même pièce pouvait avoir des couleurs différentes, néanmoins référencée dans un catalogue. Cette production artistique était malheureusement peu rentable pour la société Holophane.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/03/20/verlys-1925-1946-une-marque-francaise-de-la-societe-holophane-france/