Archives mensuelles : janvier 2019

Coupe en pâte de verre de Gabriel ARGY-ROUSSEAU haute de 9 cm (France)

Gabriel ARGY-ROUSSEAU (1885-1953), coupe à anses en pâte de verre translucide mauve et rose nuancé, à décor de rosaces et anses en forme d’ailes stylisées. Hauteur :  9 cm. Longueur : 20 cm. Estimation : 1 500 €.

Il fit des études brillantes. Esprit vif et créatif, passionné de peinture, il s’installe dans un petit atelier au 52 avenue des Ternes à Paris. Ses premières créations furent exposées en 1914, au Salon des Artistes Français. La guerre freinera ses créations. A partir de 1919, il développe momentanément une production en série de flacons, vases, etc .. avec succès. Les pâtes de verre décoratives qu’il produira ensuite, marqueront à toujours sa style et seront récompensées à travers de nombreux prix.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/02/02/gabriel-argy-rousseau-1885-1953-la-vie-et-loeuvre-dun-passionne/

Publicités

Bonbonnière d’Auguste HEILIGENSTEIN en verre teinté réalisé en 1925 (France)

Auguste HEILIGENSTEIN (1891-1976), bonbonnière en verre teinté dans la masse, au riche décor tournant réalisé aux émaux polychromes et à l’or au four dans un décor de guirlandes. Signée Aug. HEILIGENSTEIN, en gravure à la pointe sous la base. Hauteur : 14 cm. Diamètre : 15 cm. Estimation : 3 500 €.

Auguste HEILIGENSTEIN (1891-1976) a été un grand émailleur et vouait une passion pour la céramique. D’origine alsacienne, il perdit son père très jeune et dès l’âge de 11 ans, il entra aux Cristalleries de François Théodore LEGRAS à St Denis.

En 1907, il est apprenti dans les ateliers de décoration Baccarat à Paris, rue de Paradis. Il travaillera après la première guerre mondiale de 1914-1918 avec Géo Rouard, dans son atelier de la rue Vieille du Temple.

En 1923, il s’installe à son compte et produit des pièces avec sa signature « Aug. Heiligenstein » et expose chez Géo Rouard, tout en assument le poste de conseiller artistique des Etablissements Leune. Il se fait un nom et assume la fonction de conseiller technique et artistique à la verrerie Souchon-Neuvesel (ex Legras) de 1926 à 1931.

La crise économique s’installant par la suite, les ventes se raréfient. Il s’orient alors vers une production uniquement en verre avec expression décorative. Auguste Heiligenstein décède à l’âge de 85 ans et compte parmi les grands coloristes de l’art verrier.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/03/25/auguste-heiligenstein-1891-1976-grand-coloriste-de-lart-verrier-france/

Vase d’Emile GALLE « Les Magnolias » haut de 91 cm (France)

Emile GALLE (1846-1904), vase « Les magnolias » version monumentale, très probablement pièce unique et uvre ou modèle présenté à l’Exposition de l’Union Centrale des Art décoratifs, Paris, 1884. Vase bulbeux quadrilobé sur base circulaire et à col évasé.
Epreuve en céramique émaillée ; le décor polychrome en épais relief à la barbotine.
Le fond achevé de motifs en creux, la plupart rehaussés de parties de feuille d’or éclatées.
Monogrammé E. G. à la Croix de Lorraine vers la base. Hauteur : 91 cm. Estimation : 30 000 €.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/01/20/emile-galle-1846-1904-le-maitre-verrier-de-l-art-nouveau-france/

Vase cornet d’Auguste HEILIGENSTEIN réalisé en 1930 en verre et céramique à décor tournant aquatique (France)

Auguste HEILIGENSTEIN (1891-1976), vase cornet en verre et céramique au décor tournant aquatique à l’or sur un fond très finement poudré également à l’or. La base en céramique émaillé polychrome et poudrée à l’or. Signé Aug. HEILIGENSTEIN à l’or sous la base et monogrammé A. H., gravé également sous la base. Hauteur : 18 cm. Estimation : 6 000 €.

Auguste HEILIGENSTEIN (1891-1976) a été un grand émailleur et vouait une passion pour la céramique. D’origine alsacienne, il perdit son père très jeune et dès l’âge de 11 ans, il entra aux Cristalleries de François Théodore LEGRAS à St Denis.

En 1907, il est apprenti dans les ateliers de décoration Baccarat à Paris, rue de Paradis. Il travaillera après la première guerre mondiale de 1914-1918 avec Géo Rouard, dans son atelier de la rue Vieille du Temple.

En 1923, il s’installe à son compte et produit des pièces avec sa signature « Aug. Heiligenstein » et expose chez Géo Rouard, tout en assument le poste de conseiller artistique des Etablissements Leune. Il se fait un nom et assume la fonction de conseiller technique et artistique à la verrerie Souchon-Neuvesel (ex Legras) de 1926 à 1931.

La crise économique s’installant par la suite, les ventes se raréfient. Il s’orient alors vers une production uniquement en verre avec expression décorative. Auguste Heiligenstein décède à l’âge de 85 ans et compte parmi les grands coloristes de l’art verrier.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/03/25/auguste-heiligenstein-1891-1976-grand-coloriste-de-lart-verrier-france/

Calendrier 2019 du Marché aux Puces de la Vieille Ville à Nancy (France)

Calendrier 2019 du Marché aux Puces de la Vieille Ville à Nancy : 3 dates supplémentaires cette année …

Élitiste pendant plusieurs décennies, Le Marché aux Puces de la Vieille Ville de Nancy a su s’adapter à une nouvelle clientèle un peu « bobo » mais aussi celle possédant un petit oursin dans leur poche … N’hésitez pas donc à négocier vous aussi, mais pas trop et puis grâce à la compagnie de votre inséparable portable, vous pouvez savoir si vous ne vous égarez pas dans l’achat de votre « coup de cœur » du dimanche.

Vous trouverez ce marché aux Puces dans la grande Rue située entre la porte de la Craffe et la basilique saint Epvre. Depuis près de 40 ans, de nombreuses générations l’ont fréquenté. Entre 40 et 50 exposants professionnels sont présents de 7 h à 18 h, un peu moins en cas de mauvais temps.

Côté pratique, le jour même, il y a un marché alimentaire qui est installé rue Jacquot entre le Palais Ducal et l’église des Cordeliers de 8 h à 13 h et la plupart des commerçants de la rue sont ouverts. Après la visite de ces marchés, promenez-vous dans les différentes petites rues autour de la basilique.

Voici les dates pour cette année :

Dimanche 10 Février 2019

Dimanche 10 Mars 2019

Dimanche 14 Avril 2019

Dimanche 12 Mai 2019

Dimanche 2 Juin 2019

Dimanche 16 Juin 2019

Dimanche 7 Juillet 2019

Dimanche 28 Juillet 2019

Dimanche 25 Août 2019

Dimanche 29 Septembre 2019

Dimanche 13 Octobre 2019

Vase signé DEGUE (David GUERON) à décor d’iris orangés haut de 30 cm (France)

DEGUÉ (David GUERON), vase de forme ouverte sur piédouche en verre gravé à l’acide à décor d’iris orangés sur fond jaune marbré. Signé. Hauteur : 30 cm. Estimation : 300 €.

En 1926, David GUERON reprend une ancienne verrerie-cristallerie à Compiègne (Oise), spécialisée dans les flacons de parfumerie qui nomme : « SA Cristalleries de Compiègne ».  Il fonde la même année la « Verrerie d’Art Degué » au 63 boulevard Malherbes à Paris (fabrique) et acquière un local au 41 rue de Paradis dans le 10 ième arrondissement (magasin d’exposition),  afin de présenter avec une production de vases et luminaires aux couleurs vives et de qualité. Ce dernier sera déplacé au 52, rue de Londres à Paris.

Il s’inspire d’un style Art Déco des décors de Charles Schneider ce qui lui voudra dans poursuites judiciaires pour contrefaçon avec gain de cause par Schneider en 1932. Edouard Cazeaux est le directeur artistique de David Guéron.

La cristallerie produit également des verres, gobelets industriels entre 1934 et 1935. Une commande de 6000 pièces pour le paquebot « Le Normandie » destinées à la décoration murale et lumineuse composée de dalles de verre taillées au burin.

C’est la seconde guerre mondiale qui mit un terme à la Verrerie d’Art Degué, David Guéron quittant la France en 1939 pour échapper aux nazis.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/01/16/degue-david-gueron-signature-dun-artiste-verrier-des-annees-1930/

Vase René LALIQUE modèle « Saint Marc » en verre blanc haut de 17 cm (France)

René LALIQUE (1860-1945), vase « Saint Marc » en verre blanc moulé, pressé et patiné, décor de tourterelles. signature à la pointe R Lalique France. Hauteur : 17 cm.

René LALIQUE (1860-1945) a régné dans la création de bijoux comme Emile Gallé, dans la verrerie.

Il a réellement créé un art. Perles, diamants et pierres, émails et or étaient des éléments dont il jouait, il les choisissait non pour leur valeur vénale, mais pour leur charme ou leur éclat. Il les orchestrait en féeries somptueuses et subtiles. Les visiteurs du Salon de 1901 admirèrent avec surprise des grands serpents en cristal produit par l’artiste et peu à peu Lalique devenait un verrier artiste.

Né à Ay en Champagne, il commença une première vie dans le métier de l’orfèvrerie et de la bijouterie d’art. Puis en 1907, il se lança dans l’art verrier avec la création de flacons de verre moulé industriellement pour le parfumeur Coty.

L’acquisition d’une verrerie près de Paris, à Combs la Ville en 1909, puis la construction en Alsace à Wingen sur Moder en 1921, lui permit de mettre en application ses recherches en toute indépendance. Il sera au sommet de sa carrière en 1925 dans le domaine verrier, lors de l’Exposition internationale des Arts décoratifs de Paris. René Lalique a marqué profondément le Style Art Déco par l’élégance soigné de ses productions. Elles sont toujours en vogue actuellement et recherchées par les collectionneurs et amateurs de beaux objets.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/02/10/rene-lalique-1860-1945-supremement-elegant/

Vase d’Adrien MAZOYER à décor floral émaillé haut de 15 cm (France)

MAZOYER Adrien (1887-1950), vase en verre à décor émaillé de fleurs orange et blanches. Signé avec un moulin. Hauteur : 15 cm. Estimation : 150 €.

Peu d’informations sur Mazoyer jusqu’en août 2015 suite au contact que nous avons eu avec le petit-fils du Maître Verrier : Alain Mazoyer.

Après de nombreux échanges et témoignages nous pouvons apporter des faits nouveaux sur cet artiste et rétablir des erreurs commises depuis près de 70 années, par des professeurs d’Histoire de l’Art, des collectionneurs, des experts, des commissaires-priseurs …

Le site révèle tout d’abord le vrai prénom de Mazoyer : Adrien et non Albert. Puis sa date de naissance : 1887 et des détails de son histoire qui nous a été confirmé par Alain Mazoyer :

 » Ci joint, l’acte de naissance de mon grand père « Antonin Adrien Mazoyer son prénom usuel était Adrien, Antonin étant le nom de son père accolé par tradition. Je pense que cet acte légal doit retirer toute ambiguïté. Il est né au Creusot le 18 mars 1887 est décédé à Moulins le 2 novembre 1950. Après sa mort, un courrier de sa femme Augustine fait mention d’une vente, donc le magasin existe toujours.

Après la mort d’Augustine en 1952 le magasin est repris par ma tante puis fermé. Mon grand père peignait aussi sur différents supports : porcelaine.

Adrien a fait les Beaux Arts ? Mais où? rien de sûr. Nous avons des tableaux d’après Sala et Lambert…) réalisés à la plume en 1906 (il avait 19 ans). Il a travaillé au « Vase étrusque  » à Paris ». Il a arrêté ses activités à la guerre de 40, il était malade« .

La présidente de la Société Bourbonnaise des Etudes Locales de Moulins nous précise : « Je suis en fait historienne médiéviste … Je me souvenais bien d’un magasin MAZOYER en bas de la rue d’Allier où j’achetais les cadeaux que j’avais à faire. Comme j’ai été pendant 20 ans gestionnaire du lycée d’YZEURE (à côté de Moulins) qui a une section verre à chaud, une section verre à froid et aussi une section ferronnerie d’art, MAZOYER m’a intéressée.« 

Les œuvres portent la signature : « A. Mazoyer » suivie d’un dessin de moulin peints à l’émail noir. Le moulin représente le symbole de la ville de Moulins.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/03/28/adrien-mazoyer-verrier-meconnu-de-lart-deco-1887-1950-france/