Vase de Paul NICOLAS signé D’ARGENTAL haut de 20 cm à décor géométrique (France)

Paul NICOLAS (1875-1952) D’ARGENTAL, vase en verre gravé à décor géométrique. Hauteur :  20 cm. Signé « D’ARGENTAL ». Estimation : 400 €.

En 1919, il quitte l’entreprise Gallé avec trois autres artistes : Mercier, Villermaux et Windeck, pour créer sa propre entreprise : « les graveurs réunis » (cette association sera dissoute en 1923, les trois autres artistes retournant aux établissements Gallé). Il passe un contrat avec les Cristalleries de Saint Louis, qui lui fournissent les « bruts » sur la base de ses commandes, et il les travaille à son domicile, au 64 rue de la république à Nancy, dans son atelier. Pendant une année, il utilise la signature « Saint Louis Nancy », puis « d’Argental », accompagné en principe d’une croix de Lorraine pour distinguer sa production de celle des Cristalleries, qui utilisent également la signature « d’Argental ».

L’entreprise connaît un grand succès jusqu’à la crise de 1929, qui coïncide également la désaffection du public pour l’art nouveau. Il se sépare petit à petit de ses collaborateurs. Il parvient à produire son activité seul, en donnant une orientation stylistique nouvelle. Il ne reprend pas pour autant une production semi-industriel comme au début, mais participe à de nombreuses expositions où son savoir-faire et reconnu et récompensé par de nombreux prix. Sa production se termine jusqu’en 1952, avec une interruption lors de la seconde guerre mondiale.

Les œuvres qu’il produit de la fin des années 20 à la fin des années 30 sont les plus intéressantes sur le plan artistique de par leur originalité et leur technicité, ainsi que par l’utilisation de couleurs froides comme le vert et le bleu, assez peu usitées dans l’École de Nancy. Ces productions sont signées en général « P. Nicolas », avec ou sans l’adjonction de « Nancy » et parfois, mais très rarement, la date. Après la deuxième guerre mondiale, il se fournit en bruts chez Daum et utilise le four d’Amalric Walter, son ami le plus proche, pour cuire ses vases émaillés, tout en continuant à travailler certaines de ses pièces à l’acide et à la roue.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/01/16/paul-nicolas-1875-1952-ou-dargental-verrier-lorrain-un-de-mes-preferes/

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s