Archives mensuelles : octobre 2019

Vase des Frères MULLER haut de 27 cm (France)

Frères MULLER (1897-1936), vase en verre multicouche à décor dégagé à l’acide d’arbres dans un paysage en brun sur fond blanc floconné et orangé rehaussé à l’émail. Signé sur la panse. Hauteur : 27 cm. Estimation : 350 €.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/02/11/freres-muller-a-luneville-1897-1936-lhistoire-dune-famille-verrier-france/

Coupe en verre d’Auguste JEAN à décor de rinceaux haute de 11 cm (France)

Auguste JEAN (1830-1890), coupe circulaire en verre soufflé, coloré et émaillé à décor de rinceaux et rehauts d’or. La bordure polylobée et l’ensemble reposant sur quatre petits pieds boule. Hauteur : 11 cm. Diamètre : 15 cm.

Auguste JEAN est né à Paris vers 1830. Fils de céramiste, il commence à être connu à partir de 1860 comme céramiste et décorateur de faïences fines avant de se tourner vers la verrerie d’art. Novice, il a apporté un bouleversement dans la technique des décors émaillés.

Ses premiers décors japonisants de vase sont peints aux émaux polychromes en haut relief et à l’or. Ils les réalisent sur des vases, coupes, corbeilles à base tripode et à corps penché.

Il les exécute à la Cristallerie de Clichy en cristal. Ses verreries sont remarquées pour la première fois à l’Exposition universelle de Paris de 1878 où il reçoit une médaille de bronze. Il propose des pièces de verre coloré de forme classique, mais compliquée par des saillies et des reliefs, obtenus par un travail de la masse vitreuse à la pince, à chaud, ce qui deviendra sa marque distinctive.

En 1885, il arrête toute production suite au rachat par de la Cristallerie de Clichy par celle de Sèvres. Inventeur inlassable, Auguste Jean a ouvert, grâce à la liberté et à l’invention de ces formes exubérantes, la voie aux recherches qui sont encore celles des verriers contemporains.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/02/15/auguste-1830-jean-precuseur-de-lart-nouveau-france/

Coupe en verre signée VAL haute de 9 cm à décor de chauve souris (France)

Verrerie Belle étoile Daum et compagnie Croismare (1925-1934), coupe en verre marmoréen orangé à bordure brune ornée d’une monture en métal à décor de chauve souris. Hauteur : 9 cm. Diamètre : 14 cm. Estimation : 120 €.

Cette manufacture « Verrerie Belle Etoile »  est créée le 15 décembre 1925 par Antonin Daum afin d’écouler à prix concurrentiels, des articles différents de ceux produits par l’usine de Nancy. Pour mieux marquer la diversité, cette production n’a pas été réalisée à Nancy, mais à Croismare (près de Lunéville), dont Paul est le directeur.Dès 1927, elle se mécanise pour produire des pièces en verre soufflé pressé et moulé pressé, signées « Lorrain ». Entre 1928 et 1934, Pierre d’Avesn édite des modèles innovants dans cette manufacture signés « Lorrain » et « Lorrain/P D’Avesn ». Pierre Bergé participe également à la production de la Verrerie Belle Etoile avec des décors souvent moulés : vases, coupes, cendriers, flacons, appareils d’éclairage, parfois avec des armatures en fer forgé sans égaler la qualité des productions Daum Nancy qui sont conçus en collaboration avec Majorelle. 

La crise économique des années 1930 touche la Verrerie Belle-Étoile. Elle ferme définitivement le 16 décembre 1934. Une partie des 120 ouvriers est reclassée à Nancy. Les productions sont signées « Lorrain » moulées en relief, gravées à la pointe ou peinte à l’émail. La signature « Val » est gravée ou peinte. La signature « P D’Avesn/France/Lorrain » est moulée en relief.

Les signatures :

« Lorrain », « LORRAIN », « Lorrain France », « Lorrain Nancy France », « LORRAIN NANCY-FRANCE », « LORRAIN NANCY FRANCE », « Croix de Lorraine Lorrain », « VERRERIES D’ART LORRAIN ECLAIRAGE OBJETS D’ART VERRERIE DE BELLE ETOILE », « VAL », « Val » ou « P D’AVESN FRANCE Lorrain ».

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/03/27/verrerie-belle-etoile-daum-et-compagnie-croismare-1925-1934-sous-marque-de-daum-france/