Archives pour la catégorie Désiré CHRISTIAN (1846-1907) un proche de Gallé (France)

Vase « Cyclamen et papillon » en verre double peint et émaillé de Désiré CHRISTIAN Verrerie d’Art de Lorraine Burgun Schverer et Cie (France)

V4

Désiré CHRISTIAN (1846-1907), vase « Cyclamen et papillon » en verre double peint et émaillé en intercalaire, rehaussé d’or. Verrerie d’Art de Lorraine, Burgun, Schverer et Cie. Hauteur : 22,5 cm.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/01/28/desire-christian-1846-1907-un-proche-de-galle/

Publicités

Vases de Désiré CHRISTIAN réalisé en 1895 – Verrerie d’art de Lorraine (France)

V

Désiré CHRISTIAN (1846-1907) & VERRERIE d’ART de LORRAINE (Burgen und Schverer)

Exceptionnelle paire de vases en verre multicouche à corps pansus, cols soliflores lancéolés et frottés à l’or et larges bases bombées. Décor de tiges montantes, feuilles et fleurs épanouies et boutons de pavots, dégagé en camée et entièrement rehaussé d’émaux durs polychrome, appliqué et cerné en dorure, sur un fond brun ambré, mat et givré. Signature dorée dans un chardon « Verrerie d’art de Lorraine BSG » sous la base de chacun des vases H: 41 cm

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/01/28/desire-christian-1846-1907-un-proche-de-galle/

Magnifique vase créé en 1900 de Désiré CHRISTIAN proche d’Emile Gallé (France)

V3V1

Vase de Désiré CHRISTIAN (1846-1907) à décor d’ombrelles et d’une hauteur de 25,6 cms.

Lorsqu’en 1894, Émile Gallé inaugure sa propre cristallerie à Nancy, Désiré Christian devient le responsable artistique de la verrerie de Meisenthal et perpétue une création magistrale et unique sous la marque d’atelier de « Verrerie d’Art de Lorraine ».

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/01/28/desire-christian-1846-1907-un-proche-de-galle/

 

VERRERIE D’ART DE LORRAINE Désiré CHRISTIAN (1846-1907) Philippe Olland

Faton

VERRERIE D’ART DE LORRAINE Désiré CHRISTIAN Philippe Olland

Editions Faton

192 pages au format 21,5 x 28,5 – Environ 200 illustrations – Relié pleine toile sous jaquette illustrée

De l’amitié et de la collaboration entre Émile Gallé et Désiré Christian naît la plus extraordinaire histoire de la création verrière et de l’Art Nouveau.

Exécutant fidèle et discret des œuvres d’Émile Gallé, Désiré Christian met au point, pour la réalisation des œuvres de l’artiste, les techniques verrières les plus abouties de tous les temps. Lorsqu’en 1894, Émile Gallé inaugure sa propre cristallerie à Nancy, Désiré Christian devient le responsable artistique de la verrerie de Meisenthal et perpétue une création magistrale et unique sous la marque d’atelier de « Verrerie d’Art de Lorraine ».

Entre 1898 et 1907, Désiré Christian crée son propre atelier. Son immense expérience technique sert une œuvre d’inspiration naturaliste hautement aboutie et personnelle. Le présent ouvrage présente un catalogue de ses créations éblouissantes, dont la qualité mérite d’être soulignée au même titre que l’œuvre d’Émile Gallé.

Philippe Olland s’intéresse depuis des annéesà l’art verrier de la fin du XIXe et du début du XXe siècle. Il entretient des relations amicales avec de nombreux collectionneurs, des spécialistes des arts décoratifs du XXe siècle, des conservateurs de musées et des antiquaires.

Date de parution : 2010

Prix neuf conseillé : 81 €

Désiré CHRISTIAN (1846-1907) un proche de Gallé (France)

V4V4V5

VV3dc7 dc dc1 dc2 dc3 dc4 dc5 dc6

Désiré CHRISTIAN (1846-1907) un proche de Gallé

Fils de Jean-Baptiste Christian, garde forestier à Lemberg, puis aubergiste à Meisenthal, et d’Odile Lutz, Désiré Jean Baptiste Christian naît le 23 mai 1846 à Lemberg en Moselle, quelques jours après Émile Gallé.

Vers 1859, Désiré Christian entre comme apprenti à l’atelier de décoration à la verrerie de Meisenthal. Avec Eugène Kremer, il est l’émailleur le plus talentueux de sa génération. Il devient ainsi responsable de l’atelier de décor de la société Burgun-Schverer, et l’interlocuteur principal des Gallé père et fils à Meisenthal.

En 1897-1898, Désiré Christian quitte l’atelier de décoration de la verrerie pour s’installer à son propre compte. Il s’associe avec son frère François, sa fille Marie Augustine et son fils Armand. L’atelier installé route de Soucht, s’approvisionne en « blancs » à Meisenthal et à Saint Louis Les Bitche. Sa production est visible au musée de Meisenthal. Ses pièces, aux formes simples, sont gravées à l’acide ou décorées à l’émail rehaussé d’or. Les motifs sont inspirés par la nature, le japonisme, l’orientalisme, ou le style rocaille. Désiré Christian décéda le 19 janvier 1907 à Meisenthal. Ses œuvres resteront influencées par l’œuvre d’Émile Gallé et la production verrière de l’École de Nancy.