Archives pour la catégorie Ernest-Baptiste LEVEILLE (1841-1913) marchand éditeur à Paris (France)

Vase d’Ernest Baptiste LEVEILLE à décor de feuillage haut de 27 cm (France)

Ernest Baptiste LEVEILLE (1841-1913), vase à panse aplatie sur talon, en verre soufflé teinté vert nuancée, à décor de feuillage réhaussé de rouge et d’or, et interrompu d’une bande de verre dépoli. Signé à la pointe E. Leveillé Paris sous la base. Hauteur : 27 cm. Estimation : 1 000 €.
Ernest-Baptiste Léveillé est surtout connu pour ses porcelaines, mais il fera exécuter des vases d’une grande beauté.

Il est né en 1841 à Paris et devient marchand éditeur de porcelaines et cristaux. Fondateur de la maison Léveillé en 1869 au 74 boulevard Haussmann à Paris, en 1885, il fait l’acquisition de la maison E. Rousseau, marchand  éditeur de porcelaines et cristaux, et exploitation du fonds de 1886 à 1890 sous le nom de « Maison Rousseau et Leveillé réunies ». Il créé les modèles et les fait exécuter, puis graver, selon des indications très précises. Ces travaux lui valent une médaille d’or. On apprécie ses vases craquelés et gravés sur trois couches de verre.

Redevenue « E. Leveillé » à la mort de Rousseau en 1890, le magasin est transféré en 1899 au 140 Faubourg Saint-Honoré à Paris. En 1902, il s’associe avec la maison Toy, affaire de porcelaines et cristaux, sous la raison sociale « Maisons Toy et Leveillé réunies ». L’établissement sera situé au 10 rue de la Paix à Paris.

Ernest-Baptiste Léveillé meurt en 1913 à Vaucresson.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/02/17/ernest-baptiste-leveille-1841-1913-marchard-editeur-a-paris-france/

Publicités

Vase en verre d’Ernest-Baptiste LEVEILLÉ réalisé en 1895 (France)

Ernest-Baptiste LEVEILLÉ (1841-1913), vase en verre avec inclusions de poudres intercalaires polychromes formant des jaspures marbrées, couche interne craquelée. Monture en bronze doré soulignée de petits escargots à la base et de guirlandes florales au col. Signature gravée E. Leveillé au revers du vase. Hauteur : 19 cm. Estimation : 1 500 €.

Il est né en 1841 à Paris et devient marchand éditeur de porcelaines et cristaux. Fondateur de la maison Léveillé en 1869 au 74 boulevard Haussmann à Paris, en 1885, il fait l’acquisition de la maison E. Rousseau, marchand  éditeur de porcelaines et cristaux, et exploitation du fonds de 1886 à 1890 sous le nom de « Maison Rousseau et Leveillé réunies ». Il créé les modèles et les fait exécuter, puis graver, selon des indications très précises. Ces travaux lui valent une médaille d’or. On apprécie ses vases craquelés et gravés sur trois couches de verre.

Redevenue « E. Leveillé » à la mort de Rousseau en 1890, le magasin est transféré en 1899 au 140 Faubourg Saint-Honoré à Paris. En 1902, il s’associe avec la maison Toy, affaire de porcelaines et cristaux, sous la raison sociale « Maisons Toy et Leveillé réunies ». L’établissement sera situé au 10 rue de la Paix à Paris.

Ernest-Baptiste Léveillé meurt en 1913 à Vaucresson.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/02/17/ernest-baptiste-leveille-1841-1913-marchard-editeur-a-paris-france/

Vase de François-Eugène ROUSSEAU (1827-1890) & Ernest-Baptiste LEVEILLE (1841-1913) en verre à décor d’inclusions à l’imitation du cristal de roche (France)

François-Eugène ROUSSEAU (1827-1890) & Ernest-Baptiste LEVEILLE (1841-1913), vase en verre à décor d’inclusions à l’imitation du cristal de roche. Signé Leveillé Paris sur le pied. Hauteur : 19,5 cm.  Estimation : 1 200 €.

François-Eugène ROUSSEAU (1827-1890) était un marchand-éditeur parisien, spécialisé au début de sa carrière dans la faïence et la porcelaine. Vers 1867, à peu près en même temps que Gallé, il se prit de passion pour l’art du Japon et fit réaliser des services en faïence de Monteraux  japonisants en association avec un graveur, Félix Bracquemond. La même année il se mit à la verrerie en faisant appelle aux talents de Eugène Michel pour lui faire graver toute une gamme de verrerie dans l’esprit « Art Nouveau ».

En 1869, deux de ses verres peints furent achetés par le Victoria and Albert Museum. Ses verreries japonisantes produites avec le concours probable des frères Appert à Clichy, apparaîtront en 1874 à Paris à la IVe Exposition de l’Union centrale des Beaux-arts appliqués à l’industrie. En 1877, il collabore avec Alphonse-Georges Reyen. Il mena des expériences dans les ateliers des frères Appert, qui se solda par des réalisations au couleurs de plus en plus rares et précieuses.

Son atelier était situé au 43 de la rue Coquillère à Paris. Ancienne maison Duban, fondée à la même adresse, en 1753 par Louis-Picard Duban (mort en 1783), faïencier, et reprise en 1784 par son fils, Louis-François-Picard Duban, faïencier breveté, seul fournisseur de la Maison du Roi et des Princes. Joseph Rousseau (Lys 1787-Paris 1855) loue le fonds de commerce à partir de 1826. François-Eugène Rousseau succède à son père en 1856 et vend son fonds à Léveillé en 1885. Ce dernier continua à travailler dans le style de son maître, tout en l’adaptant progressivement à l’esprit fin de temps. Léveillé mourut en 1913.

Ernest-Baptiste LEVEILLE (1841-1913) est surtout connu pour ses porcelaines, mais il fera exécuter des vases d’une grande beauté.
Il est né en 1841 à Paris et devient marchand éditeur de porcelaines et cristaux. Fondateur de la maison Léveillé en 1869 au 74 boulevard Haussmann à Paris, en 1885, il fait l’acquisition de la maison E. Rousseau, marchand  éditeur de porcelaines et cristaux, et exploitation du fonds de 1886 à 1890 sous le nom de « Maison Rousseau et Leveillé réunies ». Il créé les modèles et les fait exécuter, puis graver, selon des indications très précises. Ces travaux lui valent une médaille d’or. On apprécie ses vases craquelés et gravés sur trois couches de verre.
Redevenue « E. Leveillé » à la mort de Rousseau en 1890, le magasin est transféré en 1899 au 140 Faubourg Saint-Honoré à Paris. En 1902, il s’associe avec la maison Toy, affaire de porcelaines et cristaux, sous la raison sociale « Maisons Toy et Leveillé réunies ». L’établissement sera situé au 10 rue de la Paix à Paris.
Ernest-Baptiste LEVEILLE meurt en 1913 à Vaucresson.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/07/08/francois-eugene-rousseau-1827-1890-marchand-editeur-parisien-specialise-dans-la-ceramique-et-le-verre-france/

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/02/17/ernest-baptiste-leveille-1841-1913-marchard-editeur-a-paris-france/

Vase d’Ernest-Baptiste LEVEILLE craquelé haut de 16 cm (France)

Ernest-Baptiste LEVEILLÉ (1841-1913), vase de forme balustre à talon circulaire en retrait en verre épais craquelé à jaspures intercalaires rouge sang-de-boeuf, rouge-rosé et jaune. Signé sous la base « E. Leveillé Paris », à la pointe. Hauteur : 16 cm. Estimation : 800 €.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/02/17/ernest-baptiste-leveille-1841-1913-marchard-editeur-a-paris-france/

Coupe en verre de François-Eugène ROUSSEAU et Ernest-Baptiste LÉVEILLÉ (1841-1913) estimée 1 500 € (France)

François-Eugène ROUSSEAU (1827-1890) & Ernest-Baptiste LÉVEILLÉ (1841-1913), coupe coquille en verre translucide animé de poudres intercalaires blanches, rouges et vertes, décor de craquelures et fin bullage, nervures végétales au revers. Non signée. Hauteur : 9,5 cm. Diamètre : 20,5cm.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/02/17/ernest-baptiste-leveille-1841-1913-marchard-editeur-a-paris-france/

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/07/08/francois-eugene-rousseau-1827-1890-marchand-editeur-parisien-specialise-dans-la-ceramique-et-le-verre-france/

Vase à décor floral d’Ernest-Baptiste LEVEILLE estimé 5 000 € (France)

v

Ernest-Baptiste LEVEILLE (1841-1913), vase de forme balustre en verre doublé à décor dégagé à l’acide de motifs floraux brun sur un fond translucide martelé. Signé. Hauteur : 23 cm.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/02/17/ernest-baptiste-leveille-1841-1913-marchard-editeur-a-paris-france/

Vase en verre massif d’Ernest-Baptiste LEVEILLÉ et François-Eugène ROUSSEAU estimé 2 000 € (France)

V

Ernest-Baptiste LEVEILLÉ (1841-1913) et François-Eugène ROUSSEAU (1827-1890), vase en verre massif transparent, à corps ovoïde, col droit ourlé et base circulaire en retrait, orné de coulures intercalaires bleu-nuit, rouge, turquoise et jaune. Anse en bronze doré ouvragé de roses et feuilles en haut relief. Hauteur : 20 cm. Diamètre : 13 cm.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/02/17/ernest-baptiste-leveille-1841-1913-marchard-editeur-a-paris-france/

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/07/08/francois-eugene-rousseau-1827-1890-marchand-editeur-parisien-specialise-dans-la-ceramique-et-le-verre-france/

 

Coupe réalisée en 1885 par Ernest-Baptiste LÉVEILLÉ et François-Eugène ROUSSEAU (France)

V4 V5

Ernest-Baptiste LÉVEILLÉ (1841-1913) & François-Eugène ROUSSEAU (1827-1890), coupe traitée en drageoir dans le goût de la Renaissance en verre craquelé, à l’évocation minérale, au décor d’inclusions colorées et métalliques en trainées. Hauteur : 11 cm. Diamètre : 12 cm.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/02/17/ernest-baptiste-leveille-1841-1913-marchard-editeur-a-paris-france/

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/07/08/francois-eugene-rousseau-1827-1890-marchand-editeur-parisien-specialise-dans-la-ceramique-et-le-verre-France/

Vase pichet réalisé en 1885 par Ernest-Baptiste LÉVEILLÉ et François-Eugène ROUSSEAU estimé 2 000 € (France)

V2 V3

Ernest-Baptiste LÉVEILLÉ (1841-1913) & François-Eugène ROUSSEAU (1827-1890), vase traité en pichet dans le goût de la Renaissance allemande en verre craquelé, à l’évocation minérale, au décor d’inclusions colorées et de particules de feuille d’or en trainées. L’anse modelée et collée à chaud. Hauteur : 22 cm.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/02/17/ernest-baptiste-leveille-1841-1913-marchard-editeur-a-paris-france/

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/07/08/francois-eugene-rousseau-1827-1890-marchand-editeur-parisien-specialise-dans-la-ceramique-et-le-verre-france/

Vase à décor de cigognes et pommiers du japon d’Ernest-Baptiste LEVEILLE & François-Eugène ROUSSEAU réalisé vers 1890 (France)

V

Ernest-Baptiste LEVEILLE (1841-1913) et François-Eugène ROUSSEAU (1827-1913), vase japonisant de forme cylindrique en verre translucide et opaque craquelé à décor émaillé en léger relief d’un vol de cigognes et de pommiers du Japon. Signé «Leveillé Rousseau». Hauteur : 9,5 cm.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/02/17/ernest-baptiste-leveille-1841-1913-marchard-editeur-a-paris-france//

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/07/08/francois-eugene-rousseau-1827-1890-marchand-editeur-parisien-specialise-dans-la-ceramique-et-le-verre-france/