Archives pour la catégorie J. MICHEL PARIS un verrier peu connu (France)

Vase à décor de bord de lac de J. MICHEL PARIS (France)

V17

J.MICHEL Paris, vase en verre multicouche dégagé à l’acide laissant apparaître un paysage bord de lac dans des tons vert d’eau mauve et bleu. Hauteur : 26 cm. Diamètre : 14 cm. Estimé 3 000 €.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/02/14/avis-de-recherche-sur-le-verrier-j-michel-de-paris/

Rare vase signé J. MICHEL PARIS à décor de village et lac (France)

 

V5 V7 V6

J. MICHEL PARIS , vase à décor de village et de lac, verre multicouches gravé à l’acide.

Ce verrier travaillait à la cristallerie de Pantin, d’ailleurs ces pièces sont très proches de celles signées « De Vez » car elle proviennent de la même usine. Ce sont généralement des vase de qualité, dégagé à l’acide, et qui sont d’un rapport qualité-prix imbattable. Ce « J. Michel » était très probablement un décorateur de grande qualité à qui on a permis de signer en son nom…Paul Nicolas, qui fut élève et employé chez Emile Gallé a reçu également ce privilège…les « marques » préféraient cette reconnaissance plutôt que de voir partir leur meilleur talent… 

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/02/14/avis-de-recherche-sur-le-verrier-j-michel-de-paris/

Rare vase à décor de volubilis du trop méconnu verrier J. MICHEL (France)

V1

J. MICHEL, vase balustre sur base circulaire en verre à décor gravé de volubilis en bleu sur fond opacifié rose doublé bleu. Signature en camée J. Michel Paris. H : 32 cm.

Précision de Mary-jo Brumaire : « Ce verrier travaillait à la cristallerie de pantin, d’ailleurs ces pièces sont très proches de celles signées « devez » car elles proviennent de la même usine. Ce sont généralement des vases de qualité, dégagé à l’acide, et qui sont d’un rapport qualité-prix imbattable. Ce « michel » était très probablement un décorateur de grande qualité à qui on a permis de signer en son nom…Paul Nicolas, qui fut élève et employé chez Emile Gallé a reçu également ce privilège…les « marques » préféraient cette reconnaissance plutôt que de voir partir leur meilleur talent… »

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/02/14/avis-de-recherche-sur-le-verrier-j-michel-de-paris/

Rare lampe de J. MICHEL PARIS à décor de daturas (France)

V15

J. MICHEL PARIS, lampe en verre gravé à l’acide à décor de daturas. Hauteur 41 cm.

« J. MICHEL Paris » est la signature des productions de cet artiste. Il serait  natif de Lunéville. Ses œuvres semblent provenir de la période 1920-1930. La technique et les motifs des décors, celle de gravure à l’acide est proche de productions De VEZ de la Cristallerie de Pantin.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/02/14/avis-de-recherche-sur-le-verrier-j-michel-de-paris/

Rare vase de J. MICHEL PARIS verrier peu connu (France)

V6

J. MICHEL PARIS, vase en verre double à large ouverture quadrilobée à chaud, décor paysage lacustre tournant gravé en profonde réserve de feuillage et de plan d’eau de couleurs contrastées rouge et brun-rouge sur un fond jaune-vert anis. Il est signé J. Michel Paris.

« J. MICHEL Paris » serait  natif de Lunéville. Ses œuvres semblent provenir de la période 1920-1930. La technique et les motifs des décors, celle de gravure à l’acide est proche de productions De VEZ de la Cristallerie de Pantin.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/02/14/avis-de-recherche-sur-le-verrier-j-michel-de-paris/

J. MICHEL PARIS verrier peu connu (France)

v2v1Vv4V1VV1VV17V2V3V4V14V8V6V5V5V7V6V1V

V7 V1 V9 V10 V11 V13 V10 SONY DSC

« J. Michel Paris », « J. Michel » ou « Michel » sont les différentes signatures des productions de cet artiste. il a été productif entre la période 1925-1935. La technique et les motifs des décors, celle de gravure à l’acide est proche de productions De VEZ de la Cristallerie de Pantin. Il réalise également des décors peint à l’émail de nature, de paysages sur des vases, coupes, etc … de bonne qualité? 

Son usine se situait au 39 de la rue de l’Egalité à Les Lilas (Seine saint Denis).

L’appel est lancé à toutes personnes qui pourrait alimenter cet article en information sur J. Michel.

Précision de Mary-jo Brumaire :

« Ce verrier travaillait à la cristallerie de Pantin, d’ailleurs ces pièces sont très proches de celles signées « De Vez » car elle proviennent de la même usine. Ce sont généralement des vase de qualité, dégagé à l’acide, et qui sont d’un rapport qualité-prix imbattable. Ce « J. Michel » était très probablement un décorateur de grande qualité à qui on a permis de signer en son nom…Paul Nicolas, qui fut élève et employé chez Emile Gallé a reçu également ce privilège…les « marques » préféraient cette reconnaissance plutôt que de voir partir leur meilleur talent… »