Archives pour la catégorie Jules CAYETTE (1882-1953) a travaillé le bronze mais également la Pâte de Verre (France)

Suspension « Les pommes de pin » réalisée par DAUM et Jules CAYETTE (France)

V

Frères DAUM & Jules CAYETTE (1882-1953), suspension « Les pommes de pin » à un éclairage central. La monture en fer forgé patiné, complète de ses suspentes et de son cache-bélière, reçoit les attributs décoratifs dans quatre réserves en corbeille. La coupe circulaire d’éclairage en verre marmoréen jaune et orange.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/01/28/daum-un-style-depuis-1875/

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/02/01/jules-cayette-1882-1953-a-travaille-le-bronze-mais-egalement-la-pate-de-verre/

Publicités

Lustre à décor de feuillages des Frères DAUM et de Jules CAYETTE (France)

V

Frères DAUM et Jules CAYETTE, lustre à monture en bronze à décor de feuillages et réserves martelées, serti d’un globe en dôme en verre doublé nuageux rose, sommé d’une couronne et de trois tulipes suspendues de même décor. Hauteur : 70 cm. https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/01/28/daum-un-style-depuis-1875/

Lampe réalisée en 1920 en pâte de verre et bronze par Amalric WALTER et Jules CAYETTE (France)

V7

Amalric WALTER (1870-1959) et Jules CAYETTE (1882-1953), lampe de table éléments en pâte de verre dans la résille en plomb de l’abat-jour armature, pied et base en bronze de Jules Cayette. Hauteur : 52 cm.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/02/01/amalric-walter-1870-1959-createur-des-pates-de-verre-france/

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/02/01/jules-cayette-1882-1953-a-travaille-le-bronze-mais-egalement-la-pate-de-verre/

Aiguière DAUM avec monture attribuée à Jules CAYETTE réalisée en 1905 (France)

V

Frères DAUM, Aiguière présentant une anse en forme de pampre de vigne, en verre multicouche à décor de grappes de raisin en application à chaud et de feuilles de pampres de vigne dégagées à l’acide et reprises à la roue monture en bronze doré attribuée à Jules Cayette signé Daum Nancy. Hauteur : 51 cm.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/02/01/jules-cayette-1882-1953-a-travaille-le-bronze-mais-egalement-la-pate-de-verre/

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/01/28/daum-un-style-depuis-1875/

Magnifique lampadaire piètement DAUM et CAYETTE à Nancy ce samedi 15 Février à 14 h

V1 V2 V3

Parce que rare (4 exemplaires recensés), il est bon de signaler la vente de cette pièce magnifique de DAUM/CAYETTE à la salle des Ventes Anticthermal à Nancy ce samedi 15 Février à 14 h. Le commissaire-priseur Sylvie TEITGEN, grande spécialiste des ventes Art Nouveau, propose ce lampadaire piétement en fer forgé de Jules CAYETTE à décor de pommes de pin avec une vasque en verre nuagé DAUM.

Hauteur 185 cms

Estimation : 12 000 – 16 000 €

Exposition : Vendredi 14  février 2014 de 16 h à 18 h et Samedi  15 février 2014 de 10 h à 11 h 30

Adresse : 12-14 rue du Placieux 54000 NANCY – 03 83 28 13 31 (quartier piscine Nancy Thermal- Musée Ecole de Nancy)

http://www.anticthermal.com/?attachment_id=42101

Vente samedi 15 Février prochain à 14 h d’un important et rare lustre DAUM /CAYETTE à Nancy ( salle des ventes Anticthermal)

V1 V2 V3 V4 V5

Vente samedi 15 Février prochain à 14 h d’un important et rare lustre DAUM /CAYETTE à Nancy ( salle des ventes Anticthermal)

Une rare pièce DAUM/CAYETTE attirera certainement de nombreux amateurs et collectionneurs chez Sylvie TEITGEN (commissaire-priseur Anticthermal) , ce samedi 15 Février 2014 prochain.

Cet important lustre composé d’une vasque abat-jour signé Daum en verre marbré, est insérée dans une monture en bronze doré réalisée par Jules Cayette (monture non signé)

Hauteur 110 cms – Diamètre de l’abat-jour : 50 cms

Estimation : 2 000 – 3 000 €

Exposition : Vendredi 14  février 2014 de 16 h à 18 h et Samedi  15 février 2014 de 10 h à 11 h 30

Adresse : 12-14 rue du Placieux 54000 NANCY – 03 83 28 13 31 (quartier piscine Nancy Thermal- Musée Ecole de Nancy)

http://www.anticthermal.com/?attachment_id=42042

Jules CAYETTE (1882-1953) – Créateur d’Art à Nancy par Etienne MARTIN

V1

Jules CAYETTE (1882-1953) – Créateur d’Art à Nancy

Etienne MARTINÉDITIONS SERPENOISE

144 pages couleur – Dimension : 25 cms x 20 cms
Reliure : Broché

Né en 1882, Jules Cayette fut d’abord l’élève de grands noms de l’École de Nancy (Prouvé, Grüber, Vallin, Daum) avant de s’installer à son compte en 1910. Très vite le succès se confirme et d’importantes commandes lui assurent une notoriété croissante. S’il était un parfait représentant de l’Art Nouveau, il s’adapte très vite à la nouveauté, et devient un pionner de l’Art Déco à Nancy, pour en devenir l’un des maîtres incontestés.

Date de parution : 2011

Prix neuf conseillé : 28,50 €

Le gaufrier de la Maison MEIRE, une création Jules CAYETTE

V12V13

Vous l’avez certainement aperçu sur un champ de foire, le gaufrier de la Maison Meire.

Cet impressionnant et magnifique objet a été réalisé par Jules Cayette pour cet artisan forain au bon goût dans le cadre du Centenaire de l’Exposition Internationale de l’Est de la France en 1909.

Jules CAYETTE (1882-1953) a travaillé le bronze mais également la Pâte de Verre

VV7VV1V V8 V9  V1 bisV12 V2 V8 bisV5 V6 V7

On connait Jules CAYETTE pour ses sculptures en bronze, mais ce brillant artiste a réaliser également des pâtes de verre et collaboré avec Daum.

Il est né en 1882 d’un père lorrain exilé à Paris. La famille rentre à Nancy en 1888. En 1896, il s’inscrit une première fois à l’École municipale et régionale des Beaux-Arts à Nancy. Il sort de l’école en 1899 et entre comme apprenti chez Férez, sculpteur sur bois et menuisier nancéien.

En 1900, il se réinscrit aux Beaux-Arts, tout en poursuivant son apprentissage chez Schwartz. Il quitte définitivement l’école en 1902. Pendant cet apprentissage, il a reçu l’enseignement de Victor Prouvé ou d’Eugène Vallin.   En 1904, il entre comme collaborateur chez Jacques Grüber, où il perfectionne son style.  L’atelier jouxte alors celui de Vallin, d’où une influence certaine de ce dernier sur les premières œuvres de Cayette. En 1910, Jules Cayette s’établit à son compte.

À partir de 1912, il expose régulièrement à la Société Lorraine des Amis des Arts. C’est à cette époque qu’il rencontre son principal mécène : Saint-Just Péquart (1881-1944).   Les années 1920 sont les années de gloire des ateliers qui emploient une douzaine d’ouvriers. Les productions sont très variées : du cendrier en bronze, aux luminaires (toujours avec des verreries de Daum), en passant par le mobilier religieux ou commercial.

Il opère un changement stylistique majeur en très peu de temps : il délaisse le style Art nouveau pour un style transitionnel, puis adopte pleinement le style Art déco pour devenir un pionner de celui-ci à Nancy dès les années 1926-28,   La cessation officielle de l’activité fait suite à la déclaration de l’état de faillite le 8 août. Vers les années 1941-1943, Jules Cayette s’installe 113 bis rue du Maréchal Oudinot. Il continue de créer et de produire via les ateliers d’anciens collaborateurs jusqu’à sa mort à Nancy en 1953.

Voici plus d’informations sur Jules CAYETTE :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jules_Cayette