Archives pour la catégorie Manufacture VENINI & CAPPELLIN, VETRI SOFFIATI MUTANESI de 1921 à 1985 (Italie)

Vase « Veronese » de la manufacture CAPPELLIN – VENINI de 1921 à 1925 (Italie)

V

Entre 1921 et 1925, Vittorio Zecchin, directeur artistique de la maison Cappellin Venini & C., puise son inspiration dans la tradition verrière du XVIe siècle. Il trouve ainsi le modèle du vase n° 35 dans une œuvre conservée au Musée de l’Accademia à Venise. Paolo Veronese (1528-1588) a en effet représenté cet objet dans son tableau intitulé L’Annonciation (huile sur toile, 1578). La pièce réalisée par Zecchin est dès lors baptisée Veronese, du nom du célèbre peintre italien.

D’autres collections sont créées sur le même principe, comme les vases Holbein et Tintoretto. Par sa démarche, Vittorio Zecchin cherche à se démarquer de la production vénitienne de l’époque, trop souvent caractérisée par des pièces au décor ornemental excessif.

La série Veronese, développée à partir de 1921-1922, va connaître un succès exceptionnel et être déclinée dans une infinité de versions (techniques, dimensions, formes et couleurs diverses). D’abord produite par Cappellin Venini & C., elle est reprise par Giacomo Cappellin et Paolo Venini après leur séparation en 1925, dans leurs nouvelles fabriques respectives (Cappellin & C. et Venini & C.).

La maison Venini & C. adopte rapidement le vase Veronese comme symbole de son entreprise, et le représente sur ses étiquettes commerciales imprimées. Proposé à la vente depuis plus de quatre-vingt ans, ce grand classique figure encore aujourd’hui sur le catalogue de la verrerie.

Coupe sur pied de Manufacture CAPPELLIN – VENINI de 1921 à 1925 (Italie)

V6

Entre 1921 et 1925, la maison Cappellin Venini & C. produit des séries de verres soufflés qui connaissent immédiatement un grand succès. Vittorio Zecchin, directeur artistique de la firme, trouve son inspiration dans la production verrière du XVIe siècle. Il réalise des pièces reprenant soit la forme de modèles anciens (vases Veronese, Holbein et Tintoretto), soit leurs caractéristiques stylistiques et techniques (légèreté, monochromie, pureté des lignes, etc.), ajoutant à chacune sa touche de modernité. Il rompt ainsi complètement avec les vieux modèles persistants du XIXe siècle et amorce à Murano, comme l’écrivit le critique Roberto Papini (Emporium, juillet 1923), una resurrezione dell’arte del vetro.

La forme générale de notre coupe a été imaginée par Vittorio Zecchin en 1922 (numéro 1812 A du catalogue de la firme). La pièce a cependant évolué et donné naissance à plusieurs modèles très semblables, exécutés jusqu’en 1925 par la maison Cappellin Venini & C. Pendant quelques années, Giacomo Cappellin et Paolo Venini ont continué à proposer des pièces de ce type dans leurs nouvelles verreries respectives (Cappellin & C. et Venini & C.), rendant toute tentative d’attribution très délicate.

Manufacture VENINI & CAPPELLIN, VETRI SOFFIATI MUTANESI de 1921 à 1985 (Italie)

v1V V1 V2 V3 V4 V5 V6 V7 V8

Giacomo Cappellin (1887-1968) est natif de Venise, où il a d’abord tenu un magasin d’objets décoratifs. Installé par la suite à Milan et spécialisé dans le verre (il vend notamment des pièces issues de la fabrique Andrea Rioda & C.), il y fait la rencontre de l’avocat Paolo Venini. Les deux hommes, épaulés par deux autres partenaires (Luigi Ceresa et Emilio Ochs), décident alors de fonder une verrerie à Murano. L’association aurait dû inclure à l’origine Andrea Rioda, mais ce dernier décède avant la réalisation du projet. C’est cependant sa fabrique qui accueille en 1921 la nouvelle entreprise, baptisée Vetri Soffiati Muranesi Cappellin Venini & C.

La maison, qui a pour directeur artistique le peintre Vittorio Zecchin, connaît rapidement le succès. Zecchin, avec ses pièces au verre fin et transparent d’une élégante simplicité, fait partie de l’avant-garde. Sa production est très différente du style décoratif alors en vogue, jusqu’ici conditionné par les goûts du XIXe siècle. Ses designs s’inspirent ainsi de la tradition verrière du XVIe siècle, réinterprétée toutefois dans des tonalités modernes.

Mais à la suite de différents, Giacomo Cappellin et Paolo Venini décident de se séparer en 1925. Si Venini conserve la fabrique (devenue Vetri Soffiati Muranesi Venini & C.), Cappellin emmène avec lui plusieurs de ses membres, dont Vittorio Zecchin et des maîtres verriers. Il crée alors la maison Maestri Vetrai Muranesi Cappellin & C., continuant notamment à produire, comme son ancien associé, des pièces imaginées à l’époque de la Vetri Soffiati Muranesi Cappellin Venini & C. (comme les célèbres vases Veronese), d’où aujourd’hui de nombreux problèmes d’attribution.