Archives pour la catégorie Questions/Réponses

Les origines des vases « Berluzes » (France)

V
Figure 1 : Sāmarrā’ (Iraq), palais d’al-Ğawsaq al-Ḫāqānī, peinture murale, vers 836-839
V1
Frères DAUM vases « Berluzes »
DELATTE 49 cms 1
André DELATTE vase « Galinette »

Les vases « Berluzes » : simples et élancés sont des dérivés des bouteilles persanes des VII e et VIII e siècles. Daum vers 1900 produira ce type de vase et les appelera « Berluze ». André Delatte les a appelé « Galinettes » en hommage à Emile Gallé.

Une peinture murale (836-839) de Sāmarrā’ (Iraq), palais d’al-Ğawsaq al-Ḫāqānī, représente deux danseuses œnophores. (fig 1) où figurent deux bouteilles qui inspireront des manufactures plusieurs siècles plus tard.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/01/28/daum-un-style-depuis-1875/

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/01/22/andre-delatte-1887-1953-et-ses-galinettes-france/

Comment nettoyer l’intérieur d’un vase (astuce envoyée par Claude de Belgique)

VAL SAINT LAMBERT pique fleurs 14,4 cms 9VAL SAINT LAMBERT pique fleurs 14,4 cms 1

« Pour nettoyer l’intérieur d’un vase : un comprimer effervescent ( aspirine , steradent…), de l’eau froide. Une heure d’action, puis rincer » écrit Claude de Belgique, que nous remercions pour ce précieux conseil. En exemple de photographie un pique fleurs de la cristallerie du Val saint Lambert (Belgique)

Qu’est-ce que le « bousillage » en verrerie ?

v

C’est la coutume qu’avaient les ouvriers verriers d’utiliser le temps de pause pour fabriquer des pièces originales et uniques, mettant en œuvre tout leur savoir-faire et leur imagination. Ces pièces, ils les gardaient pour eux et s’en servaient souvent pour faire des cadeaux ou payer quelques dettes. Elles n’étaient pas vendues dans le circuit commercial.

Qu’est-ce que la technique de poudres de verre ou vitrification des poudres ?

Daum vers 1901 Vase balustre aux feuilles d'érable Verre multicouche, poudres vitrifiées, gravure à l'acide H : 57 cm D : 24cm Nancy, Musée des Beaux Arts
Daum vers 1901
Vase balustre aux feuilles d’érable
Verre multicouche, poudres vitrifiées, gravure à l’acide
H : 57 cm D : 24cm
Nancy, Musée des Beaux Arts
Daum vers 1901 Vase balustre aux feuilles d'érable, détail. Verre multicouche, poudres vitrifiées, gravure à l'acide H : 57 cm D : 24cm Nancy, Musée des Beaux Arts
Daum vers 1901
Vase balustre aux feuilles d’érable, détail.
Verre multicouche, poudres vitrifiées, gravure à l’acide
H : 57 cm D : 24cm
Nancy, Musée des Beaux Arts
Daum vers 1905 Gobelet avec papillon de nuit et moustique verre multicouche nuagé, poudres vitrifiées, gravure à l'acide et applicatons H : 18,5cm D : 10cm Nancy Musée des beaux arts
Daum vers 1905
Gobelet avec papillon de nuit et moustique
verre multicouche nuagé, poudres vitrifiées, gravure à l’acide et applicatons
H : 18,5cm D : 10cm
Nancy Musée des beaux arts
A|ain et Marisa Beqou Vase, 1988, France H. 30 x diam. 20 x P. 8 cm Musée des Arts décoratifs, Paris
Alain et Marisa Beqou
Vase, 1988, France
H. 30 x diam. 20 x P. 8 cm
Musée des Arts décoratifs, Paris

La technique de poudres de verre permet d’utiliser des poudres de couleur vitrifiables pour décorer le verre dans la masse ou en surface. Le travail consiste à les disposer sur le marbre et à y rouler la paraison afin de les amalgamer au verre chaud.

Cette technique a été mise en valeur, entre 1900 et 1914, par les frères Daum. Ils mettent au point un procédé dit de “vitrification des poudres”, qui vise à créer une couche superficielle de couleur dans laquelle seront ensuite dégagés des motifs par gravure à l’acide et (ou) à la roue, et qui permet d’éviter de recourir à la technique plus difficile du verre multicouche. Chez les frères Schneider, dans la production typique des années 20, les poudres sont utilisées dans la masse pour créer un décor « nuagé » aux couleurs « flochetées », comme posées en flocons par la touche d’un peintre impressionniste.

Actuellement, Marisa et Alain Begou utilisent cette technique de manière picturale pour créer de véritables tableaux, méticuleusement élaborés par Marisa préalablement sur le marbre, avant d’être collés à chaud sur la paraison roulée par Alain avec toute la dextérité requise

Qu’est ce que le Jugendstil ?

R R1 R R1 R2 R3R2 R3 V V0 V1 V3 V4 V5

Le Jugendstil, équivalent en Allemagne de l’Art nouveau, est un mouvement artistique moderniste international embrassant toutes les disciplines à la fin du XIXe siècle. Les peuples germanophones, ou situés dans cette sphère d’influence, utilisèrent également à cette époque d’autres termes, comme Reformstil ou Secessionsstil, pour identifier cette esthétique fin de siècle.

Le terme Jugendstil renvoie à la revue munichoise Jugend (en allemand : « jeunesse »), créée en janvier 1896 par Georg Hirth (1865-1902), laquelle accueille dès ses débuts artistes et critiques défendant le nouveau style. Il est également employé aux Pays-Bas, en Scandinavie et dans les pays baltes.

Différence entre Art Nouveau et Art Déco dans le Verre, Vase et Luminaire ? 1/5

A0 A1 A2 A3

L’Art déco succéda à l’Art nouveau, et vit son apogée dans les années vingt, autour de « l’exposition internationale des arts décoratifs et industriels modernes » (Paris, 1925) qui lui donna son nom. C’est « l’art des années folles ». Il naquit justement en réaction à l’Art nouveau, en rupture avec cet art des circonvolutions que ces nouveaux artistes moquaient comme « l’art nouille ».

Par essence, l’Art déco est donc l’art du modernisme, du propos direct et droit. C’est l’art de la géométrie, de l’ordre, de la symétrie, de la sobriété. C’est l’art des angles, des pans coupés, des cercles, des arrondis et des octogones, qui dans la peinture, trouva son écho dans le cubisme. L’Art déco est l’art du retour en grâce de la technique : c’est l’art de la science, des découvertes, des voyages (trains, paquebots, hôtels), de l’automobile, de l’aviation. Cet art « stylisé » est souvent caractérisé par des socles, de la marqueterie, ou des luxueux matériaux de l’époque, en provenance des colonies : des bois exotiques (l’ébène de macassar), du galuchat, de l’ivoire, de la laque.

L’Art déco, né comme un mouvement extrêmement luxueux, devint aussi un art de crise, suite à la crise de 1929. L’Art déco devint donc un art de masse au début des années 30, utilisant un tout nouveau matériaux : le plastique. A ce titre, l’Art déco marqua d’ailleurs la naissance du design.

Source et site recommandé : http://christophecourtois.blogspot.fr/2013/03/savez-vous-faire-la-difference-entre.html