Archives du mot-clé Le Creusot

Adrien MAZOYER verrier méconnu de l’Art Déco (1887-1950) (France)

v&V2V1V1V1V1V2v1OLYMPUS DIGITAL CAMERAv1v4v6VV1VVVV4IMG_3218adrien mazoyer 4 001 10 Photo N- 4 acte de naissance adrien mazoyer 001 Adrien Mazoyer 1 Adrien Mazoyer 2 Adrien Mazoyer 3 VV7V8V6V2V1V1V2V3V4V1V6V6V1 V2 V3 V4 V5 V6 V7 V8 V2 V3

Peu d’informations sur Mazoyer jusqu’en août 2015 suite au contact que nous avons eu avec le petit-fils du Maître Verrier : Alain Mazoyer.

Après de nombreux échanges et témoignages nous pouvons apporter des faits nouveaux sur cet artiste et rétablir des erreurs commises depuis près de 70 années, par des professeurs d’Histoire de l’Art, des collectionneurs, des experts, des commissaires-priseurs …

Le site révèle tout d’abord le vrai prénom de Mazoyer : Adrien et non Albert. Puis sa date de naissance : 1887 et des détails de son histoire qui nous a été confirmé par Alain Mazoyer :

 » Ci joint, l’acte de naissance de mon grand père « Antonin Adrien Mazoyer son prénom usuel était Adrien, Antonin étant le nom de son père accolé par tradition. Je pense que cet acte légal doit retirer toute ambiguïté. Il est né au Creusot le 18 mars 1887 est décédé à Moulins le 2 novembre 1950. Après sa mort, un courrier de sa femme Augustine fait mention d’une vente, donc le magasin existe toujours.

Après la mort d’Augustine en 1952 le magasin est repris par ma tante puis fermé. Mon grand père peignait aussi sur différents supports : porcelaine.

Adrien a fait les Beaux Arts ? Mais où? rien de sûr. Nous avons des tableaux d’après Sala et Lambert…) réalisés à la plume en 1906 (il avait 19 ans). Il a travaillé au « Vase étrusque  » à Paris ». Il a arrêté ses activités à la guerre de 40, il était malade« .

La présidente de la Société Bourbonnaise des Etudes Locales de Moulins nous précise : « Je suis en fait historienne médiéviste … Je me souvenais bien d’un magasin MAZOYER en bas de la rue d’Allier où j’achetais les cadeaux que j’avais à faire. Comme j’ai été pendant 20 ans gestionnaire du lycée d’YZEURE (à côté de Moulins) qui a une section verre à chaud, une section verre à froid et aussi une section ferronnerie d’art, MAZOYER m’a intéressée.« 

Les signatures :

Les œuvres produites dans la période 1920-1930 portent la signature : « A. Mazoyer » suivie d’un dessin de moulin peints à l’émail noir. Le moulin représente le symbole de la ville de Moulins. On trouve également des étiquettes « OBJETS D’ART A. MAZOYER MOULINS ».

Publicités

Les Verres à inclusion du XIXe siècle cristallo-cérames et émaux par Léon Darnis (France)

L

Les Verres à inclusion du XIXe siècle cristallo-cérames et émaux par Léon Darnis

La Pensée Romantique

280 pages – Dimension : 24 cms x 32 cms

Ce livre présente un ensemble exceptionnel de 280 verres et gobelets à inclusions du XIXe siècle, cristallo-cérames sulfures et émaux, avec des photos complémentaires, détails des décors, taille du cristal, ou fluorescence en lumière ultraviolette, en tout plus de 400 clichés qui illustrent cet ouvrage.
L’auteur a effectué un travail considérable sur l’attribution des verres aux différentes manufactures Baccarat, Saint-Louis, Clichy, Le Creusot, Vonêche, Val Saint Lambert, Hurrah (en Bohême) et la cristallerie impériale de Saint-Petersbourg (en Russie).
Ce livre est un ouvrage de référence sur les verres et sulfures produits entre 1800 et 1870.

Date de parution : 2006

Prix neuf conseillé : 95 €