Archives du mot-clé Musée Mendjisky

Exposition Charles SCHNEIDER prolongée jusqu’au 29 juin 2016 au musée Mendjisky à Paris (France)

V

Exposition « SCHNEIDER Les Enfants d’une Œuvre » du 20 janvier au 29 juin 2016

Un nouveau lieu culturel parisien, le musée Mendjiky :

VLe musée Mendjisky récemment ouvert il y a 2 années, est installé dans l’atelier du maître verrier Barillet. Ce  Magnifique bâtiment Art Déco rend hommage au savoir-faire français et aux métiers d’art poursuivant ainsi sa vocation de valorisation des artistes et artisans du XXe siècle.

Adresse : 15, square de Vergennes à Paris (France), accès par le 279, rue de Vaugirard (XVe, métro Vaugirard). Ouvert de 11  h à 18 h, sauf le jeudi. Tél : 01 45 32 37 70 – Accueil de qualité.

Métro : Vaugirard (Ligne 12) – Bus : Lignes 39, 70, 80, 88 – Autolib’ : station au niveau du 230 rue de Vaugirard – Vélib’ : station n° 15038, 18 place Adolphe Chérioux ou n° 15019, 3 rue Paul Barruel.

Tarifs  : plein : 9 € – Tarif réduit (étudiants de moins de 25 ans, Amis du Louvre, demandeurs d’emploi, personnes handicapées, conservateurs de musées, guides-conférenciers, cartes ICOM , cartes « maison des artistes ») : 6 €.

Exposition « SCHNEIDER Les Enfants d’une Œuvre » jusqu’au 29 juin 2016 :

Dans ce nouveau lieu de rendez-vous culturel parisien, le musée Mendjiky rend hommage à Charles Schneider qui fut assurément l’une des plus grands verriers du XXe siècle avec à ses côtés, au début de l’aventure, son frère Ernest.

Infatigable créateur, il est originaire de Lorraine et créa plusieurs centaines de modèles entre 1918 et 1933, diffusés par deux lignes commerciales : Schneider et Charder, Le Verre Français. Caractérisées par des couleurs vives, puissantes, contrastées et des motifs naturalistes et stylisés, les verreries Schneider eurent un succès retentissant à l’Exposition Universelle de 1925 et furent massivement exportées vers l’Amérique.

Symbolisant parfaitement le style Art déco de l’entre-deux-guerres, les verreries Schneider furent pourtant oubliées durant plusieurs décennies. Elles sont finalement réévaluées dans les années 1960 sous les appellations de verreries Art Nouveau ou Art Déco selon leur période de production. Il fallut attendre le début des années 1980 pour que des collectionneurs participent enfin à leur reconnaissance.

A travers cette exposition vous pourrez également découvrir le travail de ses enfants Charles Junior et Robert-Henri qui relancent la production en 1949 avec  vases et coupes aux parois épaisses et irrégulièrement bullés.

Plusieurs amateurs, dont notamment le collectionneur allemand Barlach Heuer, ainsi que Laurence et Jean-Pierre Serre, ont depuis rassemblé leurs collections pour constituer l’exposition avec plus de 300 verreries : coupes, flacons, corsetières, bougeoirs, vases, pichets, chandeliers, lampes, veilleuses, berluzes. A ne pas manquer !

017005 006007 009 011 012 013 014 015 016 018 019 021 022 023 024 026 027 028 029 030 032 033 037

 

Visites commentées par Laurence Serre (1h) :

Vendredi 1er avril à 16 h 30 – Lundi 11 avril à 12 h 30 – Lundi 18 avril à 12 h 30 – Dimanche 24 avril à 16 h 30.

Autres moments de partage avec :

Conférence de l’écrivain historien d’art Serge Bramly autour de son livre « La transparence et le reflet » verre, arts et civilisations : dimanche 24 avril à 18 h.

Catalogue de l’exposition :

Catalogue de l’Exposition Itinérante « Schneider Les Enfants d’une Œuvre Schneider » Editions Choses et Autres Choses – Mars 2012 – Prix : 48 €.

Liens internet conseillés :

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/01/24/charles-schneider-1881-1953-un-maitre-verrier-apprecie-outre-atlantique/

Publicités