Archives mensuelles : juillet 2019

Vase signé DE VEZ haut de 19 cm à décor de voiliers (France)

DE VEZ (Camille Trutié de Varreux (1872-1942)), vase ovoïde épaulé et petit col annulaire en verre doublé rouge orangé sur fond marmoréen blanchâtre. Décor de voiliers et de branchage fleuri gravé en camée à l’acide. Signé. Haut. 19 cm. Estimation : 150 €.

Charles Camille Trutié de Varreux est né le 17 novembre 1872 à Chambéry et est décédé le 18 octobre 1942 à Chambéry à l’âge de 69 ans.

Il est né de l’union de Claude Charles Trutié de Varreux né en 1837 et Capitaine au 74ème régiment de ligne (en garnison à Chambéry) et de Marie Bovet née en 1834. Il a eu 2 sœurs : Louise et Noémie.

Il a été Président de la Chambre syndicale des propriétaires de Paris (1933-) et Capitaine de réserve à l’État major. Entré à Saint Cyr, promotion Siam, il est affecté à sa sortie au 30 ème RI. 

Deux évènements vont faire de Camille Trutié de Varreux se prédestine aux cristaux. Son mariage en 1896 avec Henriette Frémy dont le grand-père est Edmond Monod, fondateur de la Cristallerie de Pantin dont elle sera cohéritière. Le second fait est l’affaire des fiches qui conduit mon grand-père a démissionné de l’armée en 1906. Comme il fallait bien qu’il nourrisse sa famille, c’est tout naturellement qu’il a pris la direction de la cristallerie du moins jusqu’à la déclaration de guerre où, évidemment, il reprit du service.

Pour ce qui est de la production de cristaux, il faut distinguer plusieurs périodes qui, de toutes façons se chevauchent, voire cohabitent durablement : celle de la création (1851 ?) et des décennies suivantes où il s’agissait de fabriquer des cristaux de table : verres, carafes, présentoirs, aiguières etc .. et une seconde, où l’on voit la cristallerie produire des vases, des abats-jours et autres lampes décorées dans la masse : c’est surtout la période  »Stumpf, Touvier, Viollet & Cie » facilement reconnaissable sur les objets produits au monogramme doré qui reprend les initiales des trois gérants de l’époque. Enfin de la création de verre sous la marque  »de Vez ».

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/01/27/de-vez-camille-trutie-de-varreux-1872-1942-cristallerie-de-pantin-france/

Jardinière réalisée par Marius Ernest SABINO haut de 10 cm (France)

Marius-Ernest SABINO (1878-1961), jardinière en verre vert. Décor de deux anses latérales. Signée. Longueur : 34 cm. Hauteur : 10 cm. Estimation : 400 €.

Marius Ernest Sabino est né en Sicile (Acireale) en 1878 et s’installe à l’âge de 4 ans en France avec sa famille.

Il étudie à L’Ecole Nationale des Arts décoratifs et des Beaux-Arts de Paris, où il est émerveillé par la nouveauté de l’électricité. Il crée sa propre entreprise dans la fabrication de luminaires à Noisy le Sec. Dans les années 20, son activité s’étend vers les objets décoratifs : coupes, vases, bibelots et figurines. Ses créations sont dans un esprit proche de celui de René Lalique.

Il utilise les mêmes procédés de fabrication de moulages (verre pressé-moulé) et de finition pour la réalisation des lustres, mais avec une opalescence qui devient dominante (demi-cristal). Parfois on peut trouver une coloration dans la masse à l’émail ou à l’or. A sa mort en 1961, son fils poursuit l’activité jusqu’en 1975, puis céda une quantité de moules à une firme américaine.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/03/03/marius-ernest-sabino-1878-1961-le-specialiste-du-verre-presse-moule-france/

Vase de la Verrerie de VIERZON des fils d’Adrien THOUVENIN haut de 20 cm (France)

Verrerie de VIERZON, les fils d’Arien THOUVENIN, vase en verre multicouche à décor floral dégagé à l’acide. Hauteur : 20 cm. Estimation : 120 €.

Paul et Albert Thouvenin reprirent une ancienne verrerie (verrerie Vierzon-ville) en 1887 et lui donne le nom de « Verrerie de Vierzon-Les fils d’Adrien Thouvenin ». Ils débouchent alors plusieurs ouvriers des verreries de Vallerysthal en Moselle. Vosgiens, ils sont issus d’une famille de verriers. Le père Michel-Adrien Thouvenin a travaillé pendant 20 ans à la verrerie de la Rochère, puis il a dirigé la verrerie de Vallerysthal et le groupe verrier SA des Verreries réunis de Vallerysthal et Portieux.

A partir de 1877, le fils Paul devient le directeur de la verrerie de Vallerysthal et son frère Albert, directeur technique du groupe. Ils mettent leurs expériences en commun pour développer la nouvelle verrerie de Vierzon en se spécialisant dans la gobeleterie : verres unis, taillés et gravés, moulés et pressés … . En 1891, ils produisent des lampes à pétrole et services de table de qualité.

Vers 1900, les Frères Thouvenin réalisent des pièces dans le style Art Nouveau à motifs végétaux et animaux sur des verres multicouches, gravés en camée à l’acide puis émaillés avec la signature PThouvenin. En 1910, Paul rachète l’usine qui devient en 1921 la société Thouvenin & Cie. il dirige la verrerie de 1887 à 1919. Son fils Maurice préside la manufacture jusqu’à sa fermeture en 1957.

Les signatures :

Après 1887 « VERRERIE VIERZON MARQUE FABRIQUE avec 2 verres et une carafe » étiquette. Vers 1900 « PTHOUVENIN » signatures émaillées ou gravées avec variantes. Entre 1930 et 1935 « THOUVENIN DEMI-CRISTAL VIERZON étiquette.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/04/04/verrerie-de-vierzon-les-fils-dadrien-thouvenin-1887-1921-creee-par-paul-et-albert-thouvenin-france/

Vase signé LAMARTINE à décor de paysage de conifères haut de 26 cm (France)

Verrerie LAMARTINE (1920-1930), vase en verre gravé à l’acide et émaillé d’un paysage de conifères. Signé. Hauteur : 26 cm. Estimation : 150 €.

Installée en Algérie française vers les années 1920, cette verrerie produit des vases avec une décoration de belle qualité.

Les décors sont essentiellement des paysages arborés, des ruisseaux, des arbres, des fleurs ou moulins en cristal ou verre multicouche gravé à l’acide et peint aux émaux polychromes.

Le période Algérie française couvre la période entre 1830 et 1962. Cette période est aussi désignée colonisation, occupation ou présence française.

Les signatures sur les pièces sont en manuscrites « Lamartine ». 

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2017/02/13/verrerie-lamartine-installee-en-algerie-francaise-1920-1930-france/

Vase des Frères MULLER haut de 19 cm à décor de paysage avec église (France)

Frères MULLER (1897-1936), vase à décor de paysage avec église reposant sur une base en bronze doré en verre clair au décor émaillé anthracite en bandeau sur un fond semi-abstrait dégagé à l’acide. Le col frotté à l’or. Signé MULLER Croismare, à l’émail noir vers la base. Hauteur : 19 cm. Estimation : 1 500 €.

Les signatures pour la période entre 1897 et 1914 sont les suivantes : « Muller Croismare », « DMuller Croismare » pour Désiré Muller, « EMuller Croismare » pour Eugène Muller, « hMuller Croismare prés de Nancy » pour Henri Muller, « hMuller Croismare » pour Henri Muller, « CROISMARE », « Crois Mare GV », « Muller », avec des variantes.

Les signatures pour la période entre 1919 et 1933 sont les suivantes : « G.V. DE CROISMARE » pour Grande Verrerie de Croismare pour les luminaires, « MULLER FRES LUNEVILLE » avec des variantes, « MULLER FRES FRANCE » pour les modèles destinés à l’exportation, « MULLER FRERES LUNEVILLE » avec des variantes, « MULLER FRERES LUNEVILLE FRANCE » pour des modèles destinés à l’exportation, « M F » et « MULLER Fr. ».

Les signatures pour la période entre 1897 et 1933 sont les suivantes : « Verrerie d’Art de Lorraine Muller & Cie Croismare », « Cristallerie de l’Opéra Rue de la Paix Muller », « E.Corbin Muller Croismare » pour les modèles fabriqués pour les Magasins Réunis de Nancy dirigés par Eugène Corbin après 1903, « VSL » et  » Val St Lambert » pour les modèles fabriqués par Désiré et Eugène Muller aux Cristalleries de Val Saint Lambert avec des variantes entre 1905 et 1908,  » MULLER CROISMARE CLAIN & PERRIER » pour le diffuseur en gros parisien Clain & Perrier, « Muller Frères Fecit PRIMAVERA FRANCE » et « Atelier Primavera Muller Fres LUNEVILLE » pour les grands magasins du Printemps vers 1925, « Muller Frères Lunéville Chapelle » pour les pièces réalisées en collaboration avec la ferronnerie Chapelle entre 1925 et 1930, « Muller Fres Lunéville U. GUAITA » pour les pièces réalisées en collaboration avec l’atelier de ferronnerie Maroello Guaita, « NICS » pour les pièces réalisées avec l’atelier de ferronnerie des Etablissements Nics, et « ASERVA ».

Les signatures pour la période entre 1935 et 1952 sont les suivantes : « Muller Fs Lunéville » pour les Muller fils Lunéville, « G. Muller Fs » pour Georges Muller fils avant 1940, « G MULLER Fs Lunéville » pour Georges Muller fils Lunéville avant 1940, « G & M Muller Fs Lunéville » pour Georges et Marcel Muller fils Lunéville avant 1940, « G. Muller Fils » pour Georges Muller fils avant 1940, « G M Muller Fs » pour Georges et Marcel Muller fils avant 1940 et « Muller Lunéville France » pour les pièces destinées à l’exportation.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/02/11/freres-muller-a-luneville-1897-1936-lhistoire-dune-famille-verrier-france/

Vase calice réalisé par Auguste HEILIGENSTEIN en verre haute de 19 cm (France)

Auguste HEILIGENSTEIN (1891-1976), vase calice exposée au Salon de la Société des Artistes Français, Paris, [1926] reposant sur une base circulaire en verre au riche décor tournant et entièrement couvrant réalisé aux émaux translucides polychromes et à l’or au four. Urne référencée sous le numéro 141 dans les archives de l’artiste. Signé Aug. HEILIGENSTEIN, en gravure à la pointe sous la base. Hauteur : 19 cm. Estimation : 5 000 €.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/03/25/auguste-heiligenstein-1891-1976-grand-coloriste-de-lart-verrier-france/

Vase signé VERLYS haut de 26 cm (France)

VERLYS (1925-1946), vase de style Art Déco en verre teinté vert à décor de feuillages par VERLYS, signé. Hauteur : 26 cm. Estimation : 60 €.

VERLYS (1925-1946) est associé à la société Holophane (verrerie des Andelys – Hanots).

C’est une verrerie d’art pour la table et objets de décoration. La création de la marque VERLYS provient de la contraction de VERrerie des AndeLYS) Cette production artistique était composée de plusieurs centaines de pièces différentes. Les divers catalogues que nous connaissons témoignent de la qualité et de la diversité des pièces fabriquées : vases, coupes, sujets animaliers, religieux…

La marque Verlys trouva ses lettres de noblesse dans de grandes expositions aux côtés de verreries de chez Lalique – Etling – Sabino … et ne tarda pas à attirer de grands verriers. La signature de ces pièces était gravée soit dans la poche, soit sur le noyau du moule. La même pièce pouvait avoir des couleurs différentes, néanmoins référencée dans un catalogue. Cette production artistique était malheureusement peu rentable pour la société Holophane.

La fabrication Verlys fut donc abandonnée vers 1946 au profit de celle des glaces de phares. Dans les années 1970, la direction de la Société a permis quelques retirages de ces verreries afin de récompenser des manifestations sportives et autres, mais les moules étaient souvent usés et laissaient apparaître des défauts : signature illisible, craquelures, finition laissant à désirer… et les couleurs n’étaient pas toujours celles référencées au catalogue.

A noter également que la société ne disposait plus de verre de couleur vers la fin des années 1990. Aujourd’hui cette société emploi 350 personnes et fabrique des plots de chaussée en verre pour la signalisation routière, de glaces de phares antibrouillard, de lentilles asphériques et des verres de haute technologies destinées en grande partie pour l’exportation.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/03/20/verlys-1925-1946-une-marque-francaise-de-la-societe-holophane-france/

Vase toupie des Frères DAUM haut de 12 cm, diamètre 31 cm réalisé vers 1930 (France)

Frères DAUM, vase toupie sur piédouche en verre, teinté vert anglais dans la masse, au décor très profondément dégagé à l’acide sur fond granité. Signé DAUM Nancy France, en intaille sur le pourtour de la base. Hauteur : 12 cm. Diamètre : 31 cm. Estimation : 600 €.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/01/28/daum-un-style-depuis-1875/

Lampe de table signée DEGUE réalisée en 1930 haute de 40 cm (France)

DEGUE (David GUERON (1892-1950), lampe de table à piètement triangulaire en métal battu en verre marbré violine. Signée DEGUE. Hauteur : 40 cm. Estimation : 250 €.

En 1926, David GUERON (1892-1950) reprend une ancienne verrerie-cristallerie à Compiègne (Oise), spécialisée dans les flacons de parfumerie qui nomme : « SA Cristalleries de Compiègne ».  Il fonde la même année la « Verrerie d’Art Degué » au 63 boulevard Malherbes à Paris (fabrique) et acquière un local au 41 rue de Paradis dans le 10 ième arrondissement (magasin d’exposition),  afin de présenter avec une production de vases et luminaires aux couleurs vives et de qualité. Ce dernier sera déplacé au 52, rue de Londres à Paris.

Il s’inspire d’un style Art Déco des décors de Charles Schneider ce qui lui voudra dans poursuites judiciaires pour contrefaçon avec gain de cause par Schneider en 1932. Edouard Cazeaux est le directeur artistique de David Guéron.

La cristallerie produit également des verres, gobelets industriels entre 1934 et 1935. Elle a réalisée une commande de 6000 pièces pour le paquebot « Le Normandie » destinées à la décoration murale et lumineuse composée de dalles de verre taillées au burin.

C’est la seconde guerre mondiale qui mit un terme à la Verrerie d’Art Degué, David Guéron quittant la France en 1939 pour échapper aux nazis.

Les signatures : Elles sont signées pour la majorité « DEGUE » ou « GUE » dans un cercle. Mais également « GUERON » avec une variante un pointe dans le « O », « GUERON COMPIEGNE », « GUERON MADE IN FRANCE », « GUERON CAZAUX », « CAZAUX », « COMPIEGNE », « GUE » dans un cercle au dessus de « COMPIEGNE » ou « COMPIEGNE MADE IN FRANCE »

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/01/16/degue-david-gueron-signature-dun-artiste-verrier-des-annees-1930/

Lustre signé DEGUE en bronze orné d’angelot et de fleurs (France)

DEGUE (David GUERON (1892-1950), lustre en bronze patiné et doré orné d’un angelot et de fleurs en porcelaine. Trois bras de lumière à tulipe en verre marbré rose et violine.
Signé DEGUE. Estimation : 450 €.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/01/16/degue-david-gueron-signature-dun-artiste-verrier-des-annees-1930/