Archives pour la catégorie Faiencerie de Sarreguemines (1790-2007) (France)

Joli cache-pot en barbotine de la Faïencerie de SARREGUEMINES (1790 à 2007) (France)

V

Un petit écart, pas de cristal, ni de verre et encore moins de pâte de verre avec cette pièce de la Faïencerie de Sarreguemines. Ce cache-pot en barbotine avec prises en forme de tête de faune et décor de feuilles de lierre. Hauteur : 36 cm.

La réputation de la Faïencerie de Sarreguemines n’est plus à faire. En deux siècles, la petite industrie familiale née à la Révolution a fait du chemin. De nombreux amateurs de ces pièces gaies et colorées sont disséminés un peu partout dans le monde. Paul Utzschneider et Paul de Geiger, véritables hommes-orchestre, ont propulsé la petite ville au tout premier rang de l’industrie faïencière : dès le XIXe siècle, Sarreguemines propose dans le monde entier une vaste collection de faïences, vases, cache-pot, fresques murales, cheminées…

La barbotine colorée est une pâte délayée et teintée aux oxydes, mise au point au milieu du XIXe siècle par la Manufacture de Sèvres pour décorer la porcelaine.
Très répandue après avoir été adaptée à la faïence par Ernest Chaplet, cette technique permet des décors très élaborés et connaît un grand succès dans le dernier quart du XIXe siècle.
Par analogie, on appelle barbotines les céramiques à décors naturalistes en relief.

 

Publicités