Tous les articles par Le Verre, le Cristal et la Pâte de Verre

« Plat aux oiseaux » signé VERLYS diamètre 35 cm (France)

VERLYS (1925-1946), « Plat aux oiseaux », coupe ronde en verre moulé pressé blanc opalescent. Signée. Diamètre : 35 cm. Estimation : 300 €.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/03/20/verlys-1925-1946-une-marque-francaise-de-la-societe-holophane-france/

Publicités

Vase à décor floral haut de 23 cm d’Auguste JEAN (France)

Auguste JEAN (1817-1887), vase en cristal à décor floral émaillé. Hauteur : 23 cm. Estimation 200 €.

Auguste JEAN est né à Paris vers 1830. Fils de céramiste, il commence à être connu à partir de 1860 comme céramiste et décorateur de faïences fines avant de se tourner vers la verrerie d’art. Novice, il a apporté un bouleversement dans la technique des décors émaillés.

Ses premiers décors japonisants de vase sont peints aux émaux polychromes en haut relief et à l’or. Ils les réalisent sur des vases, coupes, corbeilles à base tripode et à corps penché.

Il les exécute à la Cristallerie de Clichy en cristal. Ses verreries sont remarquées pour la première fois à l’Exposition universelle de Paris de 1878 où il reçoit une médaille de bronze. Il propose des pièces de verre coloré de forme classique, mais compliquée par des saillies et des reliefs, obtenus par un travail de la masse vitreuse à la pince, à chaud, ce qui deviendra sa marque distinctive.

En 1885, il arrête toute production suite au rachat par de la Cristallerie de Clichy par celle de Sèvres. Inventeur inlassable, Auguste Jean a ouvert, grâce à la liberté et à l’invention de ces formes exubérantes, la voie aux recherches qui sont encore celles des verriers contemporains.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/02/15/auguste-1830-jean-precuseur-de-lart-nouveau-france/

Vase de Paul NICOLAS en verre à décor forestier sur fond de village haut de 20 cm (France)

Paul NICOLAS (1875-1952) D’ARGENTAL, vase en verre doublé rouge orangé sur fond jaune. Décor de paysage forestier lacustre sur fond de village gravé en camée à l’acide.
Signé. Hauteur : 20 cm. Estimation : 400 €.

Paul Nicolas a été un exceptionnel Maître-Verrier de Nancy qui a marqué l’Ecole de Nancy. Après avoir travaillé avec Emile Gallé, il créé en 1919 son atelier qui sera situé dans sa maison, au 64 de la rue de la République à Nancy. Au plus fort de son succès, il a compté jusqu’à 12 décorateurs. 

En juin 2013, j’ai eu la chance de rencontrer Florence Nicolas sa petite fille qui vit à Paris. Fille de Jacques (dernier enfant de Paul Nicolas) et Colette Nicolas, elle n’a pas connue son grand-père mais très bien sa grand-mère. Lors de notre rencontre, j’avais le sentiment de vivre un moment extraordinaire. Je buvais ses paroles et je ne cessais de l’observer. Elle avait le regard de Paul Nicolas que j’ai pu découvrir sur des photos d’époque : claire, intelligent et honnête. Florence Nicolas voue son temps à faire connaître son grand-père, qui était d’un humanisme reconnu par tous.

Paul Nicolas est né en 1875 à Laval devant Bruyères dans les Vosges, en territoire annexé par l’Allemagne depuis 1871. En 1888, ses parents décident comme beaucoup d’autres de rester français et déménagent à Laxou.

Son père Jean-Pierre Nicolas, achète une propriété à Saint-Anne (quartier de Laxou) et fonde son entreprise d’horticulture. Ce qui était au départ un drame pour la famille, devient ainsi une opportunité : Nancy est à l’époque un creuset pour les arts et les sciences, avec le mouvement Art Nouveau.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/01/16/paul-nicolas-1875-1952-ou-dargental-verrier-lorrain-un-de-mes-preferes/

Vase signé DE VEZ haut de 19 cm à décor de voiliers (France)

DE VEZ (Camille Trutié de Varreux (1872-1942)), vase ovoïde épaulé et petit col annulaire en verre doublé rouge orangé sur fond marmoréen blanchâtre. Décor de voiliers et de branchage fleuri gravé en camée à l’acide. Signé. Haut. 19 cm. Estimation : 150 €.

Charles Camille Trutié de Varreux est né le 17 novembre 1872 à Chambéry et est décédé le 18 octobre 1942 à Chambéry à l’âge de 69 ans.

Il est né de l’union de Claude Charles Trutié de Varreux né en 1837 et Capitaine au 74ème régiment de ligne (en garnison à Chambéry) et de Marie Bovet née en 1834. Il a eu 2 sœurs : Louise et Noémie.

Il a été Président de la Chambre syndicale des propriétaires de Paris (1933-) et Capitaine de réserve à l’État major. Entré à Saint Cyr, promotion Siam, il est affecté à sa sortie au 30 ème RI. 

Deux évènements vont faire de Camille Trutié de Varreux se prédestine aux cristaux. Son mariage en 1896 avec Henriette Frémy dont le grand-père est Edmond Monod, fondateur de la Cristallerie de Pantin dont elle sera cohéritière. Le second fait est l’affaire des fiches qui conduit mon grand-père a démissionné de l’armée en 1906. Comme il fallait bien qu’il nourrisse sa famille, c’est tout naturellement qu’il a pris la direction de la cristallerie du moins jusqu’à la déclaration de guerre où, évidemment, il reprit du service.

Pour ce qui est de la production de cristaux, il faut distinguer plusieurs périodes qui, de toutes façons se chevauchent, voire cohabitent durablement : celle de la création (1851 ?) et des décennies suivantes où il s’agissait de fabriquer des cristaux de table : verres, carafes, présentoirs, aiguières etc .. et une seconde, où l’on voit la cristallerie produire des vases, des abats-jours et autres lampes décorées dans la masse : c’est surtout la période  »Stumpf, Touvier, Viollet & Cie » facilement reconnaissable sur les objets produits au monogramme doré qui reprend les initiales des trois gérants de l’époque. Enfin de la création de verre sous la marque  »de Vez ».

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/01/27/de-vez-camille-trutie-de-varreux-1872-1942-cristallerie-de-pantin-france/

Jardinière réalisée par Marius Ernest SABINO haut de 10 cm (France)

Marius-Ernest SABINO (1878-1961), jardinière en verre vert. Décor de deux anses latérales. Signée. Longueur : 34 cm. Hauteur : 10 cm. Estimation : 400 €.

Marius Ernest Sabino est né en Sicile (Acireale) en 1878 et s’installe à l’âge de 4 ans en France avec sa famille.

Il étudie à L’Ecole Nationale des Arts décoratifs et des Beaux-Arts de Paris, où il est émerveillé par la nouveauté de l’électricité. Il crée sa propre entreprise dans la fabrication de luminaires à Noisy le Sec. Dans les années 20, son activité s’étend vers les objets décoratifs : coupes, vases, bibelots et figurines. Ses créations sont dans un esprit proche de celui de René Lalique.

Il utilise les mêmes procédés de fabrication de moulages (verre pressé-moulé) et de finition pour la réalisation des lustres, mais avec une opalescence qui devient dominante (demi-cristal). Parfois on peut trouver une coloration dans la masse à l’émail ou à l’or. A sa mort en 1961, son fils poursuit l’activité jusqu’en 1975, puis céda une quantité de moules à une firme américaine.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/03/03/marius-ernest-sabino-1878-1961-le-specialiste-du-verre-presse-moule-france/

Vase de la Verrerie de VIERZON des fils d’Adrien THOUVENIN haut de 20 cm (France)

Verrerie de VIERZON, les fils d’Arien THOUVENIN, vase en verre multicouche à décor floral dégagé à l’acide. Hauteur : 20 cm. Estimation : 120 €.

Paul et Albert Thouvenin reprirent une ancienne verrerie (verrerie Vierzon-ville) en 1887 et lui donne le nom de « Verrerie de Vierzon-Les fils d’Adrien Thouvenin ». Ils débouchent alors plusieurs ouvriers des verreries de Vallerysthal en Moselle. Vosgiens, ils sont issus d’une famille de verriers. Le père Michel-Adrien Thouvenin a travaillé pendant 20 ans à la verrerie de la Rochère, puis il a dirigé la verrerie de Vallerysthal et le groupe verrier SA des Verreries réunis de Vallerysthal et Portieux.

A partir de 1877, le fils Paul devient le directeur de la verrerie de Vallerysthal et son frère Albert, directeur technique du groupe. Ils mettent leurs expériences en commun pour développer la nouvelle verrerie de Vierzon en se spécialisant dans la gobeleterie : verres unis, taillés et gravés, moulés et pressés … . En 1891, ils produisent des lampes à pétrole et services de table de qualité.

Vers 1900, les Frères Thouvenin réalisent des pièces dans le style Art Nouveau à motifs végétaux et animaux sur des verres multicouches, gravés en camée à l’acide puis émaillés avec la signature PThouvenin. En 1910, Paul rachète l’usine qui devient en 1921 la société Thouvenin & Cie. il dirige la verrerie de 1887 à 1919. Son fils Maurice préside la manufacture jusqu’à sa fermeture en 1957.

Les signatures :

Après 1887 « VERRERIE VIERZON MARQUE FABRIQUE avec 2 verres et une carafe » étiquette. Vers 1900 « PTHOUVENIN » signatures émaillées ou gravées avec variantes. Entre 1930 et 1935 « THOUVENIN DEMI-CRISTAL VIERZON étiquette.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/04/04/verrerie-de-vierzon-les-fils-dadrien-thouvenin-1887-1921-creee-par-paul-et-albert-thouvenin-france/

Vase signé LAMARTINE à décor de paysage de conifères haut de 26 cm (France)

Verrerie LAMARTINE (1920-1930), vase en verre gravé à l’acide et émaillé d’un paysage de conifères. Signé. Hauteur : 26 cm. Estimation : 150 €.

Installée en Algérie française vers les années 1920, cette verrerie produit des vases avec une décoration de belle qualité.

Les décors sont essentiellement des paysages arborés, des ruisseaux, des arbres, des fleurs ou moulins en cristal ou verre multicouche gravé à l’acide et peint aux émaux polychromes.

Le période Algérie française couvre la période entre 1830 et 1962. Cette période est aussi désignée colonisation, occupation ou présence française.

Les signatures sur les pièces sont en manuscrites « Lamartine ». 

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2017/02/13/verrerie-lamartine-installee-en-algerie-francaise-1920-1930-france/

Vase des Frères MULLER haut de 19 cm à décor de paysage avec église (France)

Frères MULLER (1897-1936), vase à décor de paysage avec église reposant sur une base en bronze doré en verre clair au décor émaillé anthracite en bandeau sur un fond semi-abstrait dégagé à l’acide. Le col frotté à l’or. Signé MULLER Croismare, à l’émail noir vers la base. Hauteur : 19 cm. Estimation : 1 500 €.

Les signatures pour la période entre 1897 et 1914 sont les suivantes : « Muller Croismare », « DMuller Croismare » pour Désiré Muller, « EMuller Croismare » pour Eugène Muller, « hMuller Croismare prés de Nancy » pour Henri Muller, « hMuller Croismare » pour Henri Muller, « CROISMARE », « Crois Mare GV », « Muller », avec des variantes.

Les signatures pour la période entre 1919 et 1933 sont les suivantes : « G.V. DE CROISMARE » pour Grande Verrerie de Croismare pour les luminaires, « MULLER FRES LUNEVILLE » avec des variantes, « MULLER FRES FRANCE » pour les modèles destinés à l’exportation, « MULLER FRERES LUNEVILLE » avec des variantes, « MULLER FRERES LUNEVILLE FRANCE » pour des modèles destinés à l’exportation, « M F » et « MULLER Fr. ».

Les signatures pour la période entre 1897 et 1933 sont les suivantes : « Verrerie d’Art de Lorraine Muller & Cie Croismare », « Cristallerie de l’Opéra Rue de la Paix Muller », « E.Corbin Muller Croismare » pour les modèles fabriqués pour les Magasins Réunis de Nancy dirigés par Eugène Corbin après 1903, « VSL » et  » Val St Lambert » pour les modèles fabriqués par Désiré et Eugène Muller aux Cristalleries de Val Saint Lambert avec des variantes entre 1905 et 1908,  » MULLER CROISMARE CLAIN & PERRIER » pour le diffuseur en gros parisien Clain & Perrier, « Muller Frères Fecit PRIMAVERA FRANCE » et « Atelier Primavera Muller Fres LUNEVILLE » pour les grands magasins du Printemps vers 1925, « Muller Frères Lunéville Chapelle » pour les pièces réalisées en collaboration avec la ferronnerie Chapelle entre 1925 et 1930, « Muller Fres Lunéville U. GUAITA » pour les pièces réalisées en collaboration avec l’atelier de ferronnerie Maroello Guaita, « NICS » pour les pièces réalisées avec l’atelier de ferronnerie des Etablissements Nics, et « ASERVA ».

Les signatures pour la période entre 1935 et 1952 sont les suivantes : « Muller Fs Lunéville » pour les Muller fils Lunéville, « G. Muller Fs » pour Georges Muller fils avant 1940, « G MULLER Fs Lunéville » pour Georges Muller fils Lunéville avant 1940, « G & M Muller Fs Lunéville » pour Georges et Marcel Muller fils Lunéville avant 1940, « G. Muller Fils » pour Georges Muller fils avant 1940, « G M Muller Fs » pour Georges et Marcel Muller fils avant 1940 et « Muller Lunéville France » pour les pièces destinées à l’exportation.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/02/11/freres-muller-a-luneville-1897-1936-lhistoire-dune-famille-verrier-france/

Vase calice réalisé par Auguste HEILIGENSTEIN en verre haute de 19 cm (France)

Auguste HEILIGENSTEIN (1891-1976), vase calice exposée au Salon de la Société des Artistes Français, Paris, [1926] reposant sur une base circulaire en verre au riche décor tournant et entièrement couvrant réalisé aux émaux translucides polychromes et à l’or au four. Urne référencée sous le numéro 141 dans les archives de l’artiste. Signé Aug. HEILIGENSTEIN, en gravure à la pointe sous la base. Hauteur : 19 cm. Estimation : 5 000 €.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/03/25/auguste-heiligenstein-1891-1976-grand-coloriste-de-lart-verrier-france/