Tous les articles par Le Verre, le Cristal et la Pâte de Verre

Vase des Frères MULLER haut de 27 cm (France)

Frères MULLER (1897-1936), vase en verre multicouche à décor dégagé à l’acide d’arbres dans un paysage en brun sur fond blanc floconné et orangé rehaussé à l’émail. Signé sur la panse. Hauteur : 27 cm. Estimation : 350 €.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/02/11/freres-muller-a-luneville-1897-1936-lhistoire-dune-famille-verrier-france/

Publicités

Coupe en verre d’Auguste JEAN à décor de rinceaux haute de 11 cm (France)

Auguste JEAN (1830-1890), coupe circulaire en verre soufflé, coloré et émaillé à décor de rinceaux et rehauts d’or. La bordure polylobée et l’ensemble reposant sur quatre petits pieds boule. Hauteur : 11 cm. Diamètre : 15 cm.

Auguste JEAN est né à Paris vers 1830. Fils de céramiste, il commence à être connu à partir de 1860 comme céramiste et décorateur de faïences fines avant de se tourner vers la verrerie d’art. Novice, il a apporté un bouleversement dans la technique des décors émaillés.

Ses premiers décors japonisants de vase sont peints aux émaux polychromes en haut relief et à l’or. Ils les réalisent sur des vases, coupes, corbeilles à base tripode et à corps penché.

Il les exécute à la Cristallerie de Clichy en cristal. Ses verreries sont remarquées pour la première fois à l’Exposition universelle de Paris de 1878 où il reçoit une médaille de bronze. Il propose des pièces de verre coloré de forme classique, mais compliquée par des saillies et des reliefs, obtenus par un travail de la masse vitreuse à la pince, à chaud, ce qui deviendra sa marque distinctive.

En 1885, il arrête toute production suite au rachat par de la Cristallerie de Clichy par celle de Sèvres. Inventeur inlassable, Auguste Jean a ouvert, grâce à la liberté et à l’invention de ces formes exubérantes, la voie aux recherches qui sont encore celles des verriers contemporains.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/02/15/auguste-1830-jean-precuseur-de-lart-nouveau-france/

Coupe en verre signée VAL haute de 9 cm à décor de chauve souris (France)

Verrerie Belle étoile Daum et compagnie Croismare (1925-1934), coupe en verre marmoréen orangé à bordure brune ornée d’une monture en métal à décor de chauve souris. Hauteur : 9 cm. Diamètre : 14 cm. Estimation : 120 €.

Cette manufacture « Verrerie Belle Etoile »  est créée le 15 décembre 1925 par Antonin Daum afin d’écouler à prix concurrentiels, des articles différents de ceux produits par l’usine de Nancy. Pour mieux marquer la diversité, cette production n’a pas été réalisée à Nancy, mais à Croismare (près de Lunéville), dont Paul est le directeur.Dès 1927, elle se mécanise pour produire des pièces en verre soufflé pressé et moulé pressé, signées « Lorrain ». Entre 1928 et 1934, Pierre d’Avesn édite des modèles innovants dans cette manufacture signés « Lorrain » et « Lorrain/P D’Avesn ». Pierre Bergé participe également à la production de la Verrerie Belle Etoile avec des décors souvent moulés : vases, coupes, cendriers, flacons, appareils d’éclairage, parfois avec des armatures en fer forgé sans égaler la qualité des productions Daum Nancy qui sont conçus en collaboration avec Majorelle. 

La crise économique des années 1930 touche la Verrerie Belle-Étoile. Elle ferme définitivement le 16 décembre 1934. Une partie des 120 ouvriers est reclassée à Nancy. Les productions sont signées « Lorrain » moulées en relief, gravées à la pointe ou peinte à l’émail. La signature « Val » est gravée ou peinte. La signature « P D’Avesn/France/Lorrain » est moulée en relief.

Les signatures :

« Lorrain », « LORRAIN », « Lorrain France », « Lorrain Nancy France », « LORRAIN NANCY-FRANCE », « LORRAIN NANCY FRANCE », « Croix de Lorraine Lorrain », « VERRERIES D’ART LORRAIN ECLAIRAGE OBJETS D’ART VERRERIE DE BELLE ETOILE », « VAL », « Val » ou « P D’AVESN FRANCE Lorrain ».

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/03/27/verrerie-belle-etoile-daum-et-compagnie-croismare-1925-1934-sous-marque-de-daum-france/

Vase en verre signé André DELATTE haut de 20 cm (France)

André DELATTE (1887-1953), vase en verre multicouche à décor dégagé à l’acide de feuilles d’érable marron sur fond jaune vert. Signé. Hauteur : 20 cm. Estimation : 200 €.

Les productions DELATTE : 

. les vases berluzes qui appellera « les Gallinettes » en hommage à Emile Gallé, sont des vases en verre marmoréen, soufflés et à long col étiré,

. les verreries naturalistes gravés à la meule ou à l’acide, d’inspiration Art nouveau (dans le style des Etablissements Gallé), pourtant à contretemps des goûts de l’époque, dans des structures en fer forgé avec des motifs de fleurs, de paysages, de voiliers, des frises avec danseuses,

. les verreries de style Art déco, en verre uni ou marmoréen, en surface émaillée à chaud de frises aux décors stylisés. Les vases « berluzes » simples et élancés sont dérivés des bouteilles persanes des VII è et VIII è siècle. Une peinture murale (836-839) de Sāmarrā’ (Iraq), palais d’al-Ğawsaq al-Ḫāqānī, représente deux danseuses œnophores, où figurent deux bouteilles qui inspireront des manufactures plusieurs siècles plus tard.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/01/22/andre-delatte-1887-1953-et-ses-galinettes-france/

Vase VAL SAINT LAMBERT à décor de fuchsia en cristal haut de 18 cm (Belgique)

VAL SAINT LAMBERT (1826-2013), vase fuseau à col ondulé en cristal taillé à décor de fleurs de fuchsia sur fond blanc. Signé sous la base. Hauteur : 18 cm. Estimation : 200 €.

Les origines : l’abbaye du Val Saint Lambert fut créée au début du XIIIe siècle par des moines cisterciens au confluent du ruisseau de Villencourt et de la Meuse. Ils y observèrent la Règle de saint Benoît jusqu’à la Révolution, époque à laquelle ils furent chassés et leurs biens confisqués. Le domaine appartint alors à Jean-François Deneef, dernier bourgmestre de Seraing lors du Royaume-Uni des Pays-Bas, jusqu’en 1825. Il y installa une filature mécanique de lin qui ne connut pas le succès. En 1825, le Val Saint Lambert changea de propriétaires dans l’intention d’y installer une cristallerie.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/01/31/val-saint-lambert-1826-2013-une-signature-belge-reconnue-pour-lexception-de-la-qualite-de-sa-production/

Vase « Jeannette » de François-Théodore LEGRAS en verre haut de 16 cm (France)

François-Théodore LEGRAS (1839-1916), vase « Jeannette » en verre translucide à large ouverture polylobée à décor de violettes émaillé et de rehauts dorés sur un fond givré à l’acide. Hauteur : 16 cm. Estimation : 500 €.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/01/21/francois-theodore-legras-1839-1916-le-destin-extraordinaire-dun-verrier-vosgien/

Sujet « Oiseau » en verre moulé haut de 10 cm de chez VERLYS (France)

VERLYS (1925-1946) « Oiseau », sujet en verre moulé pressé blanc opalescent. Signé. Hauteur : 10 cm. Estimation : 150 €.

VERLYS (1925-1946) est associé à la société Holophane (verrerie des Andelys – Hanots).

C’est une verrerie d’art pour la table et objets de décoration. La création de la marque VERLYS provient de la contraction de VERrerie des AndeLYS) Cette production artistique était composée de plusieurs centaines de pièces différentes. Les divers catalogues que nous connaissons témoignent de la qualité et de la diversité des pièces fabriquées : vases, coupes, sujets animaliers, religieux…

La marque Verlys trouva ses lettres de noblesse dans de grandes expositions aux côtés de verreries de chez Lalique – Etling – Sabino … et ne tarda pas à attirer de grands verriers. La signature de ces pièces était gravée soit dans la poche, soit sur le noyau du moule. La même pièce pouvait avoir des couleurs différentes, néanmoins référencée dans un catalogue. Cette production artistique était malheureusement peu rentable pour la société Holophane.

La fabrication Verlys fut donc abandonnée vers 1946 au profit de celle des glaces de phares. Dans les années 1970, la direction de la Société a permis quelques retirages de ces verreries afin de récompenser des manifestations sportives et autres, mais les moules étaient souvent usés et laissaient apparaître des défauts : signature illisible, craquelures, finition laissant à désirer… et les couleurs n’étaient pas toujours celles référencées au catalogue.

A noter également que la société ne disposait plus de verre de couleur vers la fin des années 1990. Aujourd’hui cette société emploi 350 personnes et fabrique des plots de chaussée en verre pour la signalisation routière, de glaces de phares antibrouillard, de lentilles asphériques et des verres de haute technologies destinées en grande partie pour l’exportation.

Les signatures :

Après 1925 « Verlys avec un numéro », « Verlys HS avec un numéro » et « 3928 91 Verlys. ». Après 1931 « VA » pour verrerie des Andelys. Après 1931 « Jean. K. », « Verlys » avec variantes, « Des Hanots ». « Holophane », « Autophane », « Holophare », « Callophane », « EH », « L’Eclairage Holophane », « GH », « L’Holophane », « GH », « Bozal », Prismalys ». Après 1935 « A. Verlys » et « A. Verlys France ».

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/03/20/verlys-1925-1946-une-marque-francaise-de-la-societe-holophane-france/

Vase à décor floral haut de 23 cm d’Auguste JEAN (France)

Auguste JEAN (1817-1887), vase en cristal à décor floral émaillé. Hauteur : 23 cm. Estimation 200 €.

Auguste JEAN est né à Paris vers 1830. Fils de céramiste, il commence à être connu à partir de 1860 comme céramiste et décorateur de faïences fines avant de se tourner vers la verrerie d’art. Novice, il a apporté un bouleversement dans la technique des décors émaillés.

Ses premiers décors japonisants de vase sont peints aux émaux polychromes en haut relief et à l’or. Ils les réalisent sur des vases, coupes, corbeilles à base tripode et à corps penché.

Il les exécute à la Cristallerie de Clichy en cristal. Ses verreries sont remarquées pour la première fois à l’Exposition universelle de Paris de 1878 où il reçoit une médaille de bronze. Il propose des pièces de verre coloré de forme classique, mais compliquée par des saillies et des reliefs, obtenus par un travail de la masse vitreuse à la pince, à chaud, ce qui deviendra sa marque distinctive.

En 1885, il arrête toute production suite au rachat par de la Cristallerie de Clichy par celle de Sèvres. Inventeur inlassable, Auguste Jean a ouvert, grâce à la liberté et à l’invention de ces formes exubérantes, la voie aux recherches qui sont encore celles des verriers contemporains.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/02/15/auguste-1830-jean-precuseur-de-lart-nouveau-france/

Vase de Paul NICOLAS en verre à décor forestier sur fond de village haut de 20 cm (France)

Paul NICOLAS (1875-1952) D’ARGENTAL, vase en verre doublé rouge orangé sur fond jaune. Décor de paysage forestier lacustre sur fond de village gravé en camée à l’acide.
Signé. Hauteur : 20 cm. Estimation : 400 €.

Paul Nicolas a été un exceptionnel Maître-Verrier de Nancy qui a marqué l’Ecole de Nancy. Après avoir travaillé avec Emile Gallé, il créé en 1919 son atelier qui sera situé dans sa maison, au 64 de la rue de la République à Nancy. Au plus fort de son succès, il a compté jusqu’à 12 décorateurs. 

En juin 2013, j’ai eu la chance de rencontrer Florence Nicolas sa petite fille qui vit à Paris. Fille de Jacques (dernier enfant de Paul Nicolas) et Colette Nicolas, elle n’a pas connue son grand-père mais très bien sa grand-mère. Lors de notre rencontre, j’avais le sentiment de vivre un moment extraordinaire. Je buvais ses paroles et je ne cessais de l’observer. Elle avait le regard de Paul Nicolas que j’ai pu découvrir sur des photos d’époque : claire, intelligent et honnête. Florence Nicolas voue son temps à faire connaître son grand-père, qui était d’un humanisme reconnu par tous.

Paul Nicolas est né en 1875 à Laval devant Bruyères dans les Vosges, en territoire annexé par l’Allemagne depuis 1871. En 1888, ses parents décident comme beaucoup d’autres de rester français et déménagent à Laxou.

Son père Jean-Pierre Nicolas, achète une propriété à Saint-Anne (quartier de Laxou) et fonde son entreprise d’horticulture. Ce qui était au départ un drame pour la famille, devient ainsi une opportunité : Nancy est à l’époque un creuset pour les arts et les sciences, avec le mouvement Art Nouveau.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/01/16/paul-nicolas-1875-1952-ou-dargental-verrier-lorrain-un-de-mes-preferes/