Archives pour la catégorie Charles SCHNEIDER un Maître Verrier apprécié outre atlantique (France)

Vase de Charles SCHNEIDER à décor de pavots haut de 23 cm (France)

Charles SCHNEIDER (1881-1953), vase de forme boule ouverte modèle  » Pavots  » en verre gravé à l’acide dans les tons de rouge sur fond jaune. Hauteur : 23 cm. Diamètre : 31 cm.Estimation : 800 €.

De la grande époque de la verrerie Art nouveau-Art déco (entre 1895 et 1935), le grand public retient surtout trois noms, Daum, Gallé et Lalique. Un quatrième, Schneider, plus discret, fait également partie de cette pléiade qui a pris son envol avec l’École de Nancy, lorsque les artistes, souvent lorrains ou alsaciens, se sont repliés sur l’autre versant des Vosges après la défaite de 1870, là où se trouvent, encore aujourd’hui, nombre de cristalleries de renom, Baccarat ou Saint Louis notamment. Une toute récente exposition permet de découvrir cette verrerie au style particulier, très appréciée par les amateurs et collectionneurs, de plus en plus nombreux, de cet art décoratif, aux cotes qui ne cessent de grimper.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/01/24/charles-schneider-1881-1953-un-maitre-verrier-apprecie-outre-atlantique/

Publicités

Vase de Charles SCHNEIDER haut de 28 cm (France)

Charles SCHNEIDER (1881-1953), vase boule en verre soufflé marmoréen sur fond rouge tacheté orange.  Signé SCHNEIDER. Hauteur : 28 cm. Estimation : 900 €.

De la grande époque de la verrerie Art nouveau-Art déco (entre 1895 et 1935), le grand public retient surtout trois noms, Daum, Gallé et Lalique. Un quatrième, Schneider, plus discret, fait également partie de cette pléiade qui a pris son envol avec l’École de Nancy, lorsque les artistes, souvent lorrains ou alsaciens, se sont repliés sur l’autre versant des Vosges après la défaite de 1870, là où se trouvent, encore aujourd’hui, nombre de cristalleries de renom, Baccarat ou Saint Louis notamment. Une toute récente exposition permet de découvrir cette verrerie au style particulier, très appréciée par les amateurs et collectionneurs, de plus en plus nombreux, de cet art décoratif, aux cotes qui ne cessent de grimper.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/01/24/charles-schneider-1881-1953-un-maitre-verrier-apprecie-outre-atlantique/

Vase réalisé par Charles SCHNEIDER entre 1918 et 1921 haut de 35 cm à décor annelés estimé 1 500 € (France)

V2 V3

Charles SCHNEIDER (1881-1953), vase « Annelés » sur piédouche en verre poudré opale rose tacheté,  d’orange doublé de vert poudré violet et vert à la base. Motif dégagé à l’acide. Signature sous la base au « berlingot ». Hauteur : 35 cm.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/01/24/charles-schneider-1881-1953-un-maitre-verrier-apprecie-outre-atlantique/

Vase « Glycines » de Charles SCHNEIDER haut de 37 cm (France)

Charles SCHNEIDER (1881-1953), signé CHARDER – LE VERRE FRANÇAIS, vase « Glycines » ovoïde sur piédouche à col ouvert en verre doublé violet sur fond violet marmoréen. Signé des deux noms. Hauteur : 37 cm.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/01/24/charles-schneider-1881-1953-un-maitre-verrier-apprecie-outre-atlantique/

Veilleuse de Charles SCHNEIDER signée CHARDER haute de 17 cm (France)

 

Charles SCHNEIDER (1881-1953), veilleuse en verre multicouche à décor floral dégagé à l’acide. Monture en métal. Hauteur : 17 cm

De la grande époque de la verrerie Art nouveau-Art déco (entre 1895 et 1935), le grand public retient surtout trois noms, Daum, Gallé et Lalique. Un quatrième, Schneider, plus discret, fait également partie de cette pléiade qui a pris son envol avec l’École de Nancy, lorsque les artistes, souvent lorrains ou alsaciens, se sont repliés sur l’autre versant des Vosges après la défaite de 1870, là où se trouvent, encore aujourd’hui, nombre de cristalleries de renom, Baccarat ou Saint Louis notamment. Une toute récente exposition permet de découvrir cette verrerie au style particulier, très appréciée par les amateurs et collectionneurs, de plus en plus nombreux, de cet art décoratif, aux cotes qui ne cessent de grimper.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/01/24/charles-schneider-1881-1953-un-maitre-verrier-apprecie-outre-atlantique/

Vase haut de 54 cm de Charles SCHNEIDER à décor de cardamines estimé 2 500 € (France)

v3

Charles SCHNEIDER (1881-1953), LE VERRE Français, vase de forme cylindrique à renflement reposant sur un piédouche rond en verre multicouche violet gravé à l’acide de cardamines. Verre poudré orange, tacheté de jaune et doublé de verre poudré rouge, dégradé violet vers le bas. Signé. Hauteur : 54 cm.

Ces originalités font qu’aujourd’hui, les objets de Schneider sont recherchées par les collectionneurs un peu en France, beaucoup en Allemagne, au Japon ou aux Etats-Unis: même si les cotes n’atteignent pas (encore) celles de Gallé ou Lalique pour les pièces rares, les plus beaux modèles dépassent déjà les 15 000 € aux enchères. Et devraient continuer à progresser. En particulier les coupes, emblèmes de la maison, déclinées en diverses formes élégantes, les plus célèbres étant les coupes à pied noir ou jambe vénitienne ainsi que les toutes petites coupes bijoux démontrant la virtuosité des verriers, avec pour la plupart des pièces uniques, un contraste de couleurs franches où le tango (orange) domine.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/01/24/charles-schneider-1881-1953-un-maitre-verrier-apprecie-outre-atlantique/

Vase boule de Charles SCHNEIDER estimé 900 € haut de 31 cm et signé Le Verre Français période 1928-1930 (France)

v2

Charles SCHNEIDER (1881-1953), Le Verre Français, vase boule en verrerie à décor géométrique d’arcs dégagé à l’acide en réserve sur un fond nuageux orangé dégradé. Signé sur la base. Hauteur : 31 cm.

De la grande époque de la verrerie Art nouveau-Art déco (entre 1895 et 1935), le grand public retient surtout trois noms, Daum, Gallé et Lalique. Un quatrième, Schneider, plus discret, fait également partie de cette pléiade qui a pris son envol avec l’École de Nancy, lorsque les artistes, souvent lorrains ou alsaciens, se sont repliés sur l’autre versant des Vosges après la défaite de 1870, là où se trouvent, encore aujourd’hui, nombre de cristalleries de renom, Baccarat ou Saint Louis notamment. Une toute récente exposition permet de découvrir cette verrerie au style particulier, très appréciée par les amateurs et collectionneurs, de plus en plus nombreux, de cet art décoratif, aux cotes qui ne cessent de grimper.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/01/24/charles-schneider-1881-1953-un-maitre-verrier-apprecie-outre-atlantique/

Rare vase « Lac et voiliers » de Charles SCHNEIDER en verre haut de 20 cm estimé 7 500 € (France)

v1 v2

Charles SCHNEIDER (1881 – 1953) « Lac et voiliers », rare vase en verre double massif, à  col évasé, panse de forme toupie et base renflée très en retrait. Décor tournant, peint et émaillé polychrome, d’un paysage lacustre et de voiliers sur un fond moucheté de poudres intercalaires jaune-vif. Signature peinte en rouge « Amphora Schneider ». Hauteur : 20 cm. Diamètre : 24 cm.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/01/24/charles-schneider-1881-1953-un-maitre-verrier-apprecie-outre-atlantique/

Vase en verre double de Charles SCHNEIDER et Gaston HOFFMANN réalisé en 1918 estimé 25 000 € (France)

V V1 V2

Charles SCHNEIDER (1881-1953) et Gaston HOFFMANN (1883-1926), vase en verre double « Chats et souris » à corps tubulaire, col évasé à large ouverture ornée d’une frise de stries parallèles en relief, et base bulbée. Décor couvrant finement détouré à l’acide mettant en scène un chat assis, tête levée vers une souris qui le nargue du haut d’un mur, puis un autre, accroupi prêt à bondir sur une petite souris furetant, insouciante du danger qui la menace, tandis que trois autres souris réfugiées sur le haut du mur observent la scène à prudente distance. Les poudres colorées gris-clair, gris-anthracite et blanc-platre recouvrent la surface externe, soulignant parfaitement, par leurs contrastes, le fond et les formes. Signature « Schneider » et « amphore » gravée sur le bulbe. Hauteur : 38 cm. Diamètre :16 cm.Il n’existerait que trois exemplaires de ce modèle.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/01/24/charles-schneider-1881-1953-un-maitre-verrier-apprecie-outre-atlantique/