Archives pour la catégorie Philippe WOLFERS (1858-1929) orfèvre a réalisé de remarquables vases (Belgique)

Philippe WOLFERS (1858-1929), exceptionnel vase symboliste, « la nuit » (Belgique)

V

Philippe WOLFERS (1858-1929), exceptionnel vase symboliste, « la nuit », 1900, monture en argent mouvementé en découpe, piétement tripode formant volutes végétales se terminant en coup de fouet, animé latéralement de motifs végétaux imbriqués soutenant des chauves-souris, ailes déployées.

Trois hautes prises détachées, animées de ressauts en découpe, soutiennent la partie supérieure festonnée, animée de trois grands ducs stylisés en relief.

Le vase piriforme en émail sur cuivre rouge, présente un vol de nuit de chauves-souris rouges et noires, sur fond d’un ciel nocturne rose, bleu dur et bleu marine. Hauteur : 16,2 cm – larg : max. 10,5 cm.

Publicités

Vase de Philippe WOLFERS (1958-1929) réalisé en 1899 (Belgique)

V

Philippe WOLFERS (1858-1929), vase piriforme en cuivre émaillé sur petite base circulaire en retrait. Décor couvrant d’un coucher de soleil sur un plan d’eau animé de fleurs de nénuphars, en émaux polychrome. H : 11 cm, D : 8,5 cm.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/05/23/philippe-wolfers-1858-1929-orfevre-a-realise-de-remarquables-vases-belgique/

Philippe WOLFERS (1858-1929) orfèvre a réalisé de remarquables vases (Belgique)

VVV3 V4 V5 V6 V7 V8 VV9 V10

Philippe WOLFERS (1858-1929) est un orfèvre belge. Il a étudié la sculpture chez Isodore de Rudder à l’Académie de Bruxelles avant d’entrer dans l’atelier d’orfèvrerie de son père Louis Wolfers (1820-1892).

La plupart des ouvrages qui traitent de l’Art Nouveau en Belgique évoquent la figure de Philippe Wolfers. Il fait partie des artistes majeurs de ce mouvement en ce pays, au même titre que Victor Horta, Henry van de Velde, Paul Hankar ou Gustave Serrurier-Bovy, des noms illustres de l’Art Nouveau.

C’est pendant les années 1890 que ses créations en argenterie et en bijouterie ont subi l’influence du naturalisme et de l’art japonais. il a présentés lors de l’Exposition universelle de Bruxelles.

Dès 1910, il est revenu sur des géométries plus droites et atteint son apogée lors de l’Exposition des arts décoratifs de Paris en 1925 avec un salon qu’il a conçu dans les moindres détails.

La firme Wolfers, fondée en 1850 à Bruxelles par Louis Wolfers, était un atelier fabriquant de l’argenterie. L’affaire put se développer, grâce à l’impulsion donnée par Philippe, Max et Robert Wolfers, les trois fils de Louis, et leur cousin Albert Wolfers, au point de devenir au tournant du siècle une des plus importantes firmes européennes dans le domaine de la production d’argenterie et de bijoux. Elle a produit également dans le domaine de la verrerie.