Archives pour la catégorie Seguso Vetri d’Arte (1932-1973) fut l’un des plus importants ateliers de verre du vingtième siècle (Italie)

Vase « Sommerso » Seguso Vetri d’Arte (1932-1976) (Italie)

V

Durant les années 1950, Flavio Poli consacre son talent à la création de vases faisant appel au procédé sommerso (immergé). Cette technique, qui consiste à superposer des couches de verre en passant successivement l’objet dans différents creusets de verre en fusion, permet de subtiles combinaisons de couleurs.

Entre 1951 et 1954, Poli présente ainsi plusieurs modèles de la série Valve, inspirés d’après une coquille de mollusque. Parallèlement, il réalise d’autres pièces (vases et coupes) aux formes épurées, mêlant généralement une couche de verre incolore à une ou deux couches de verre coloré. Cette production est appelée A Sommerso ou Sommerso, du nom de la technique éponyme.

Le succès est immédiat, et le designer reçoit de multiples récompenses pour son travail, dont le Compasso d’Oro en 1954. Il faut savoir qu’à l’époque, l’effet était très surprenant et rappelait davantage le design scandinave que la tradition vénitienne (durant les années 1950, des manufactures suédoises telles que Kosta ou Orrefors produisaient d’ailleurs le même genre de pièces). Notons au passage que la plupart de ces objets furent réalisés par le maître verrier Angelo Seguso (frère cadet et successeur d’Archimede), qui excellait dans l’exécution de ce procédé complexe.

Flavio Poli semble avoir créé des pièces A Sommerso jusqu’à son départ de la maison Seguso Vetri d’Arte en 1963. Si d’autres ont également produits des modèles similaires à Murano (notamment Mario Pinzoni, nouveau directeur artistique de Seguso dès 1963), les spécialistes estiment que Flavio Poli et Angelo Seguso furent les meilleurs interprètes de la technique sommerso.

Coupe de Seguso Vetri d’Arte (1932-1976) (Italie)

VV

Aucun modèle similaire n’ayant pu être retrouvé dans la littérature scientifique, les informations liées à cette coupe sont peu fournies. L’étiquette commerciale imprimée, collée sur sa paroi, nous permet toutefois d’en apprendre davantage.

Outre son attribution à la maison Seguso Vetri d’Arte, elle donne aussi des indications quant à une datation approximative. En effet, selon Marc Heiremans, auteur de plusieurs ouvrages sur le verre vénitien, ce label n’est présent que sur les pièces produites par Seguso Vetri d’Arte entre 1937 et 1948 (auparavant, les étiquettes commerciales portaient encore le nom originel de l’entreprise, soit Barovier Seguso & Ferro et à partir de 1948, leur design fut modifié).

Cette étiquette commerciale a en outre un rôle fonctionnel, puisque l’espace blanc couvrant la moitié de sa surface est destiné à recevoir une inscription manuscrite signalant le numéro du modèle produit, voire aussi quelquefois son prix en lires italiennes.

Seguso Vetri d’Arte (1932-1973) fut l’un des plus importants ateliers de verre du vingtième siècle (Italie)

V15 V16V1 V2 V3 V4 V5 V6 V7 V8 V9 V10 V11 V13

La maison Seguso Vetri d’Arte a été fondée en 1932, par d’anciens employés de la verrerie Vetri Artistici Fratelli Barovier, au nombre desquels : Antonio Seguso (1884-1965) et ses fils Ernesto (1908-1986) et Archimede (1909-1999), Napoleone Barovier (1881-1957) et Luigi Olimpio Ferro.

La direction artistique de l’entreprise, appelée originellement Barovier Seguso & Ferro (jusqu’en 1937), est confiée à Vittorio Zecchin. Dès 1935, ce dernier laisse cependant sa place au designer Flavio Poli. La production de la fabrique de Murano, notamment caractérisée par des figurines de verre zoomorphes, ne diffère d’abord pas de celle de ses concurrents. Les techniques employées, tout comme la forme des objets créés, se retrouvent dans la plupart des fabriques de Murano.

Le talent d’invention de Flavio Poli permet cependant de s’en distancer peu à peu. Dès la fin des années 1930, il commence par exemple à développer des modèles composés de plusieurs couches de verre superposées (verre sommerso, ou immergé). Ses expérimentations donnent naissance, dans les années 1950, à des séries très populaires, également saluées par la critique, telles que les pièces A Sommerso ou Valve. Dès lors, les récompenses se succèdent, comme le Compasso d’Oro en 1954, ou le Grand Prix de l’Exposition internationale de Bruxelles en 1958.

Au départ de Flavio Poli en 1963, la direction artistique est d’abord assurée par Mario Pinzoni (1927-1993), qui poursuit l’œuvre de son prédécesseur, puis de 1971 à 1992 par Vittorio Rigattieri, qui privilégie pour sa part les collaborations avec des designers extérieurs à l’entreprise. Entre 1973 et 1976, sous l’impulsion de Maurizio Albarelli (1942), nouvel associé, la maison Seguso Vetri d’arte prend le nom de Sculpture Artistico Muranese. La société fait toutefois faillite, conduisant à sa réorganisation et au retour de son appellation précédente.

En 1993 enfin, la maison Cenedese fait l’acquisition de son nom et de ses contacts. La verrerie Seguso Vetri d’arte a cependant depuis retrouvé son autonomie. Toujours active, la firme est aujourd’hui dirigée par Maurizio Albarelli. Une partie de sa production est encore caractérisée par les pièces en verre sommerso.