Archives pour la catégorie Nicolas-Jean Alphonse GIBOIN (1828-1921) passionnant Emeilleur sur verre (France)

Gobelet de l’Emailleur sur verre Nicolas-Jean Alphonse GIBOIN (1828-1921) (France)

V4

Nicolas-Jean Alphonse GIBOIN (1828-1921), gobelet émaillé. Dimensions : diamètre : 6,5 cm. Hauteur : 13 cm. Signé.

Lorsqu’il prend sa retraite à Libourne, il développe et met en pratique ses connaissances techniques de l’émail sur verre. Il installe un four dans sa maison et se lance dans une production de grande exigence. La fabrication des émaux sur verre présente en effet bon nombre d’obstacles.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/03/22/a-giboin-decorateur-de-verre-a-lemail-et-a-lor-dans-les-annees-1870-1880-france/

Publicités

Gobelet émaillé de 1903 par Nicolas-Jean Alphonse GIBOIN (1828-1921) (France)

V

Nicolas-Jean Alphonse GIBOIN (1828-1921), gobelet émaillé. Dimensions : diamètre : 7 cm. Hauteur : 8,8 cm. Signé.

Deux mois avant sa mort, Nicolas Giboin fait une donation au musée de Libourne : une série de dessins et de gravures, ainsi qu’un ensemble de verres émaillés. Il s’éteint le 6 octobre 1921, à l’âge de 93 ans. En 2010, la Ville de Libourne acquiert avec l’aide du FRAM (Fonds Régional d’Acquisition pour les Musées) et de l’association des Amis des musées de Libourne, un nouvel ensemble qui vient renforcer la collection.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/03/22/a-giboin-decorateur-de-verre-a-lemail-et-a-lor-dans-les-annees-1870-1880-france/

Vase émaillé de Nicolas-Jean Alphonse GIBOIN (1828-1921) (France)

V5

Nicolas-Jean Alphonse GIBOIN (1828-1921), vase émaillé. Dimensions : diamètre : 7 cm. Hauteur : 13 cm. Signé.

Deux mois avant sa mort, Nicolas Giboin fait une donation au musée de Libourne : une série de dessins et de gravures, ainsi qu’un ensemble de verres émaillés. Il s’éteint le 6 octobre 1921, à l’âge de 93 ans.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/03/22/a-giboin-decorateur-de-verre-a-lemail-et-a-lor-dans-les-annees-1870-1880-france/

Nicolas-Jean Alphonse GIBOIN (1828-1921), ensemble exceptionnel de ce merveilleux émailleur sur verre (France)

V4

Nicolas-Jean Alphonse GIBOIN (1828-1921), ensemble exceptionnel de ce merveilleux Emailleur sur verre.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/03/22/a-giboin-decorateur-de-verre-a-lemail-et-a-lor-dans-les-annees-1870-1880-france/

Assiette émaillé de Nicolas-Jean Alphonse GIBOIN (1828-1921) (France)

R

Nicolas-Jean Alphonse GIBOIN (1828-1921), assiette émaillé. Dimensions : diamètre : 18 cm. Hauteur : 2,5 cm. Signé.

Les émaux utilisés par Giboin consistent généralement en un mélange de flux de verre incolore (cristal à très bas point de fusion et pouvant contenir jusqu’à 70% d’oxyde de plomb) et d’oxydes broyés donnant la couleur.

https://leverreetlecristal.wordpress.com/2014/03/22/a-giboin-decorateur-de-verre-a-lemail-et-a-lor-dans-les-annees-1870-1880-france/

Nicolas-Jean Alphonse GIBOIN (1828-1921) passionnant Emailleur sur verre (France)

V4

V4VRV1V2V4V5??????????V7V8V9V10V11V12V13V20

Nicolas-Jean Alphonse Giboin (1828-1921) est né à Villebois-La Valette en Charente le 28 juillet 1828. Après une carrière administrative au Ministère des Finances qui débutera en 1851, il séjournera au Mexique avant de revenir à Paris en 1867.

Parallèlement à sa carrière de fonctionnaire, il se passionne pour les arts décoratifs et installe un atelier avec un four dans le jardin de sa propriété de Libourne. L’ouverture en 1852 du Japon au commerce occidental ne laisse pas indifférent cet artiste. Il exposera une coupe au décor japonais au Salon de la Société des Artistes français en 1908.

Nicolas-Jean Alphonse Giboin va s’inspirer du Recueil des dessins pour l’Art et l’Industrie gravés par Adalbert de Beaumont et Eugène Collinot et réédité en 1883. Il est composé de scènes insolites et exotiques. Il s’en inspirera pour des décors de plats, de verres et de vases.

À Paris, il met en dépôt-vente quelques verreries émaillées chez Rouard, propriétaire d’un grand magasin de céramique et de verrerie «À la Paix», 32, avenue de l’Opéra à Paris. L’artiste est domicilié à Libourne, rue Jean-Jacques Rousseau mais également à Paris, 28, rue Nollet.

Son vieil ami Louis de Rabot qu’il a connu au Ministère des Finances joue un rôle important dans la production et la création de Nicolas-Jean Alphonse Giboin. À partir de 1919, Louis de Rabot est engagé par la maison L’Hospied et Cie. Il s’occupera de la fabrication et de la vente de couleurs à porcelaine, de moufle et de grand feu.

Nicolas-Jean Alphonse Giboin va jusqu’à la fin de sa vie (il décède en 1921 à l’âge de 93 ans) continuer une recherche minutieuse sur les procédés de fabrication et correspondre avec son ami Louis de Rabot.

(Extrait d’une excellente note de Marguerite Stahl, conservateur du musée des Beaux-Arts de Libourne)

http://www.amisdesevres.com/download/14_108-118.pdf

Un grand merci à Anne Lajoix.